mardi 11 février 2014

1Q84 ,de Haruki Murakami chez Belfond

1Q84 ,de Haruki Murakami chez Belfond  Titre :  1Q84 Avril-Juin Tome 1
 Auteur :  Haruki Murakami
 Editeur :  Belfond
 Collection:  Littérature étrangère
 Date de sortie:   29 Mai 2009
 Nb de pages :  544 pages
 Prix: 23 €
 


Résumé:

C'est l'histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, énigmatique et en décalage subtil, celui de 1Q84, où deux lunes brillent dans le ciel. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu'ils avaient dix ans, et unis par un pacte secret. En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités. Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ?
Une odyssée initiatique qui se joue des espaces et des temps et qui emporte tel un puissant courant, une atmosphère aussi étrange qu'envoûtante pour un roman double où sont réunis les thèmes de prédilection de l'auteur : la religion et la violence, le meurtre, l'Histoire, le sexe et l'amour pur, mais aussi l'écriture, la fabrication d'un roman, la solitude.



Extrait:


«  Peu importe la date à laquelle je vis aujourd'hui, peu importe le lieu où je me trouve ici. Ça n'a aucun rapport avec le fait que j'ai envie de le voir. Envie de le voir à en mourir. Il me semble que c'est la seule certitude que j'aie. La seule chose que je pourrais affirmer sans l'ombre d'un doute.  »




Mon avis:


 
Bon bon. Aujourd'hui je viens vous faire la critique de 1Q84 d'Haruki Murakami. Je dois vous avouer que je ne suis pas une grande fan de tout ce qui touche à l'Asie et encore plus au Japon et à la Chine. Bien évidemment lorsque j'ai choisi ce livre, je savais que le livre se déroulait dans ces lieux. Partant sur pas mal d'avis positif, je me suis dit que cette histoire me plairait surement. Et bien à vrai dire pas du tout. Je n'aime pas faire de critique sur un livre que je ne finis pas, mais là c'est bel et bien le cas.
 
Résumons un peu. L'histoire débute par le point de vue Tengo. C'est un jeune homme proche de la trentaine. Il exerce la profession de professeur de mathématique dans une prépa, mais travail également pour monsieur Komatsu dans une maison d'édition. Tengo rêve de devenir écrivain, cependant son mentor pense qu'il doit encore travailler dessus. C'est d'ailleurs pour cela qu'il va lui demander de retravailler l'œuvre d'une jeune écrivaine, et partir dans une nouvelle épopée. L'autre protagoniste de cette histoire, n'est autre qu'Aomamé. C'est une jeune femme, également proche de la trentaine. Cette dernière est une genre de tueur à gage. Au début nous ne savons pas grand-chose d'elle, mis à part qu'il y a beaucoup de froideur en elle.
 
Pour commencer cette critique je dois vous dire que je me suis arrêté au bout de 178 pages. Cela m'arrive très rarement voir presque jamais d'abandonné un livre. En général j'essaye toujours de lui donner sa chance, mais la je ne pouvais pas continuer. Beaucoup de personne ne seront pas d'accord avec mon avis mais tant pis, chacun ses gouts !  Bref pour partir sur mes points négatifs, je vais commencer sur le fait que connaissant peu de chose sur le Japon ; j'avoue avoir été souvent perdu dans les lieux. En effet l'auteur nous parle de plusieurs quartiers de Tokyo, mais si je n'avais pas cherché sur Wikipédia, je n'aurais même pas su que c'était dans Tokyo. Pour vous dire j'ai même du imprimer une carte du Japon, pour essayer de m'y retrouver. C'est quelque chose que je n'aime pas, être obliger de chercher pendant que je lis un livre. Bon alors en effet je pense que cela vient aussi du fait que je n'aime pas les pays asiatique, mais je n'ai pas du tout accroché.
 
Pour continuer dans mes points négatifs, je poursuis avec le fait que je trouve que livre est très long à commencer. En effet au bout de 178 pages, les deux protagonistes ne sont toujours pas rencontrés. Dans le résumé on nous promet que va se « nouer le destin de Tengo et d'Aomamé » mais je l'ai trop attendu. Qui plus pendant toutes ces pages, il n'y aucune action. Pour ma part j'ai trouvé ça trop plat et sans intérêt, et je n'ai pas envie d'attendre encore 200 pages pour enfin rentrer dans le livre. Durant ces premières pages, je n'arrive même pas à savoir où veut en venir l'auteur.
 
Malheureusement je crois que je n'ai que des points négatifs. J'ai trouvé extrêmement choquant le fait que l'auteur écrit des scènes sexuelles. Je ne m'y attendais pas du tout dans ce genre de lecture, et les détails qu'il nous donne peuvent déranger. Ce qui est également choquant pour moi, est le fait que l'auteur nous parle de chose personnel, notamment lorsqu'il parle d'Aomamé qui va au toilette. Il nous donne des détails sur le fait qu'elle apprécie d'aller aux toilettes etc. C'est peut-être une écriture purement asiatique, mais je n'apprécie pas. J'aime quand une lecture est légère, pas trop choquante ou du moins que l'auteur l'écrit de manière très explicite. Bref voila.
 
 
Mon avis. Donc après plus de 178 pages sur les 533, je ne continuerais pas ce livre car je n'accroche pas à l'écriture asiatique. Pour moi l'histoire est trop longue à venir, je ne comprends pas où l'auteur veut en venir, et certains passages sont pour moi choquant. Voila peut-être suis-je un peu trop prude je ne sais pas mais c'est mon avis. Heureusement pour moi j'ai emprunté ce livre à la médiathèque, je n'ai donc pas payé 23 euros pour rien. 

1Q84 ,de Haruki Murakami chez Belfond



Votre avis?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire