mardi 11 février 2014

4 filles et un jean pour toujours, de Ann Brashares chez Gallimard

4 filles et un jean pour toujours, de Ann Brashares chez Gallimard
 Titre : 4 filles et un jean pour toujours
 Auteur :  Ann Brashares
 Editeur : Gallimard
 Collection: Gallimard Jeunessse
 Date de sortie :  Juin 2012
 Nb de pages :  432 pages
 Prix: 18€


Résumé:

Dix ans après le 4ème été, les 4 filles ont 30 ans et se sont éloignées les unes des autres. Carmen est actrice dans une série télé et vit à New York avec son fiancé. Lena enseigne à Rhodes Island dans une école d'art. Elle vit seule en pensant toujours à Kostos et sa carrière végète. Bee vit à San Francisco et évite de s'engager vraiment avec Eric. Les trois filles ont très peu de nouvelles de Tibby depuis qu'elle est partie vivre en Australie avec son petit ami Brian. Jusqu'au jour où celle-ci leur envoie un billet d'avion pour des retrouvailles en Grèce, dans la maison des grands-parents de Lena où elles ont tant de souvenirs. Lena, Bridget et Carmen sont très excitées de se retrouver, mais la tragédie les frappe...

Extrait:

« Lena, qui s'enorgueillissait pourtant d'être très cérébrale, avait parfois la capacité d'abstraction d'un lézard. Ce n'est qu'en voyant Bridget et Carmen, courant vers elle cheveux au vent à travers le terminal de l'aéroport JFK de New York, qu'elle réalisa à quel point elles lui avaient manqué.Bridget l'atteignit la première et lui sauta au cou sans même ralentir. Lena se laissa emporter par son élan. Carmen arriva quelques secondes plus tard, trottinant sur ses sandales à semelles compensées. Elle lui serra le bras au point de lui laisser une marque. Elle lui cria si fort dans les tympans qu'elle en eut les oreilles qui sifflaient. Elle lui marcha sur les pieds avec un tel entrain que Lena en eut les larmes aux yeux et se mit à rire. C'était tellement bon d'avoir
mal comme ça !
 »
 

Mon avis:
 
Je suis une grande fan de l'écriture d'Ann Brashares, c'est donc tout naturellement que j'ai lu cette suite de 4 filles et un jean. J'avais décidé de le lire quand j'aurais bien le temps, et surtout lorsque ça n'irait pas. Car avec les tomes, je dois dire que cela m'avait remonté le moral. Cependant je ne pense pas qui faut lire ce livre quand on ne va pas bien finalement, car notre tristesse persistera avec le livre. Je m'explique. J'étais tout heureuse à l'idée de retrouver nos 4 amies : Tibby, Carmen, Lena et Bridget. Cette lecture m'a complètement chamboulée, je dois bien l'avouer.
 
Bref résumons un peu. Dix ans c'est écoulé depuis la dernière fois que nous avions laissé les filles de septembre et leur jean magique. Elles ont donc toutes grandi, vieilli, et sont à l'aube de la trentaine. Désormais elles ne vivent plus l'une à côté des autres, mais clairement séparées aux quatre coins des Etats-Unis et du globe. Chacune ont leurs petites vies de leurs côtés.
 
Carmen vit désormais à New-York, dans un loft avec son fiancé. Suite à ses cours de théâtre, la demoiselle à pu décrocher un rôle dans une série populaire.
 
Bridget quant à elle, vit avec Eric à San Francisco. Eric si vous vous souvenez, était déjà présent dans les tomes précédents. Dans ce tome ci, on découvre que la demoiselle ne tient pas en place et déménage en permanence.  Son excuse est qu'elle est à la recherche d'un lieu toujours plus lumineux.
 
En ce qui concerne Lena, elle vit à Providence dans un petit studio. Elle est devenue professeur de dessin pour quelques heures par semaine. Elle vit de la vente de ses tableaux pour les amis de sa mère. A côté la demoiselle à décidé d'apprendre davantage le grec, la langue de son grand-père et sa grand-mère.
 
Tibby vit désormais en Australie avec Brian son petit ami.  Cette dernière est partie là-bas pour le boulot de Brian, mais n'est jamais revenue aux Etats-Unis depuis. Qui plus est la jeune femme donne moins de nouvelles aux trois autres jeunes femmes.
 
Cela est donc désormais très compliqué pour les quatre amis, qui ne se voient plus beaucoup. Cependant leur vie calme et paisible va basculer le jour où Tibby envoie à chacune un billet d'avion pour la Grèce. Elles se réjouissent d'avance de ses retrouvailles tant attendu. Mais elles n'imaginent pas à quel point ce voyage va faire basculer leur vie pour toujours...
 
Je ne vais pour autant pas vous en raconter plus de cette histoire car sinon je vous dévoilerais une grande partie de l'intrigue. Et l'on sait tous que nous n'aimons pas ça, alors autant s'arrêter là.
 
 
En résumé, mon avis assez mitigé. Je sais ça m'arrive souvent, mais c'est comme ça lorsque je reste sur ma fin et que je suis perplexe. Bref j'attendais ce dernier tome avec une grande impatience, mais  je ne m'attendais en aucun cas à ce qui aller se passer. Je dois avouer que l'auteur m'a beaucoup surpris ici. J'en ai même été presque choqué, de voir comment cela tournais. Ce tome est surprenant, on remarque que tout les protagonistes sont plus matures, plus réfléchies... Cependant ce tome est également le plus dur, le plus tragique, le plus dramatique... 

En ce qui concerne mes sentiments, je variais entre la tristesse, l'énervement, l'émerveillement... J'aurais souhaité que ce livre continue et surtout qu'il se finisse bien. Mais à vrai dire, je pense que l'auteur à bien fait de ne pas fait une fin heureuse. Cela démontre que la vie n'est pas parfaite, et que tout peut arriver du jour au lendemain. Je trouve que la fin du livre arrive trop vite, et que l'on arrive à la fin sans se rendre que c'est réellement la fin. L'écriture de l'auteur est toujours aussi fluide, simple, mais pas au point de se tourner dans le nianian, bien au contraire.

Dans ce tome on remarque très vite que nos chères héroïnes ont bien changé en dix ans. Lena est devenue plus fainéante, renfermée, laisse les choses se passer, et attends... Je dois avouer que j'étais un peu déçue de la retrouver ainsi. Dans les tomes précédents, celle que je préférais était sans hésiter Carmen. Notamment pour son humour, sa franchise, ses coups de gueule... Ici on remarque qu'elle un peu changer,  à cause de son travail naturellement. Elle est devenue un poil superficielle, « soumise » aux décisions de son fiance, et se laisse diriger par celui-ci. Ce qui n'était pas du tout son genre auparavant. Un personnage est plus présent, celui de Bridget, en effet sa vie va être complètement chamboulée dans ce tome.  Elle est clairement plus mature, malgré ses nombreuses aventures, ses prises de têtes, ses doutes... Son personnage est plus grand, plus impressionnant, mais aussi plus touchant. La grande surprise de ce tome est bien évidemment Tibby.  Ses années lui ont forgés un fort caractère, avec une force inimaginable et surtout des plus courageuses. C'est clairement son histoire qui m'a le plus touché et surprise.
 
Il est sur et certain que vous terminerez ce tome avec les larmes aux yeux, le cœur lourd, et peut-être une pointe de déception. Il est clair que pour moi ce dernier tome, n'est pas mon préféré mais j'ai tout de même apprécié le fait de retrouver ses amis de toujours, mêmes dix ans après. J'ai tout de même aimé leur histoire, et je le conseille fortement celles ayant lu les quatre premiers tomes.
 
Nous aimerions toutes avoir une amitié qui dure comme celle que ces jeunes femmes ont encore plus de trente ans après...


4 filles et un jean pour toujours, de Ann Brashares chez Gallimard



Votre avis?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire