mardi 11 février 2014

La disparition d'Anastasia Cayne, de Gregory Galloway chez Albin Michel

La disparition d'Anastasia Cayne, de Gregory Galloway chez Albin Michel
 Titre : La disparition d'Anastasia Cayne
 Auteur :  Gregory Galloway
 Editeur : Albin Michel
 Collection: Wiz Suspense
 Date de sortie:   Février 2008
 Nb de pages :  362 pages
 Prix: 15€



Résumé:


Anna Cayne préfère qu'on l'appelle Anastasia, aime Houdini le prestidigitateur, élabore des codes secrets et des énigmes, s'habille tout en noir et passe son temps à écrire de fausses nécrologies sur les habitants de la ville. Quand je suis tombé amoureux d'elle et qu'elle a mystérieusement disparu, j'ai commencé à recevoir des messages codés que seule Anastasia aurait pu m'envoyer...



Extrait:

« Anna était d'une curiosité insatiable. Elle lisait sans arrêt, elle écoutait de la musique, regardait des tonnes de films et était constamment sur le Net pour se chercher de nouveaux bouquins à lire, de nouveaux disques à écouter, de nouvelles choses à voir. Il n'existait rien au monde qu'elle n'ait pas envie de connaître. Je voyais mal quelqu'un doté d'une telle soif d'explorer le monde tout faire pour le quitter. Ça ne collait pas. »
 


Mon avis:
Bon je viens de finir ce livre juste à l'instant . J'ai donc une idée une très claire de l'avis que je vais faire. Ma sœur m'a conseillé ce livre en me disant qu'il n'était pas trop mal, et bien j'en ai été extrêmement déçue.

Résumons un peu. L'histoire commence par la description d'Anastasia Cayne. Cette dernière est écrite par son petit ami. A aucun moment du livre nous apprendrons comment ce dernier s'appelle. Il débute donc le livre par la description d'Anna et poursuis sur des souvenirs d'elle ou tout simplement des informations sur sa famille.

Voila en gros comment je peux vous résumer ce livre. C'est d'ailleurs dommage pour un livre de s'arrêter à trois lignes cependant c'est réellement ce qui en ressors de ce livre. Le titre de ce livre est censé être « la disparition d'Anastasia Caune » or pendant les deux cent premières pages du livre il n'est question que de souvenirs du narrateur, de sa famille etc. Mais en aucun de la disparition de sa petite amie. Les informations qu'il nous donne à ce moment ne nous avance en rien dans le mystère, et de savoir quand va disparaitre Anna et pourquoi ?

Bref une fois les deux cent pages passés, Anna disparait. Cependant encore une fois je suis assez déçu car l'auteur s'attarde sur le narrateur, ce qu'il fait, ce qu'il vit etc. Mais l'on avance en rien. Dans le résumé il était écrit que Anna lui laissait des codes pour la retrouver je m'attendais donc à une réelle chasse à l'homme afin de retrouver sa petite amie. Sauf que ce n'est pas le cas. En effet l'auteur donne environ 3 énigmes au jeune homme, puis il arrête de chercher et continue à faire sa vie comme si de rien n'était.

Attention spoiler. Encore plus décevant la fin du livre. Elle se termine avec le narrateur décidant de partir de la ville si ennuyante à son gout, pour aller vivre avec son frère. Il n'est désormais plus question d'Anna, nous ne savons pas ce qu'elle devenue, ce qu'elle a fait, si elle est encore vivante ou non. Je me suis peut-être trop habitué à un happy ending, mais j'avoue que la on dirait que l'auteur a du se dépêcher d'écrire la fin et qu'il ne savait pas comment faire revenir la jeune fille, ni comment faire revenir leur relation passer.

En ce qui concerne l'écriture de Gregory Galloway, cette dernière est assez simple, fluide, mais je dirais que comme c'est son premier roman il ne peut que s'améliorer sur le dénouement des histoires et les événements. Je suis peut-être trop sévère, et j'avais surement trop d'attente envers ce livre mais je dois avouer que j'ai été clairement déçue de ce livre, et ne le recommanderai pas car ce n'est pas un livre qui nécessite forcement d'être lu. Un point positif la couverture, qui cependant elle est très belle.

 La disparition d'Anastasia Cayne, de Gregory Galloway chez Albin Michel
 
Votre avis?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire