mardi 11 février 2014

L'été où je t'ai retrouvé, de Jenny Han chez Albin Michel

L'été où je t'ai retrouvé, de Jenny Han chez Albin Michel

 Titre : L'été où je t'ai retrouvé
 Auteur :  Jenny Han
 Editeur : Albin Michel
 Collection: Wiz
 Date de sortie :  Juin 2011
 Nb de pages :  315 pages
 Prix: 13€20


Résumé:

Belly ne chasse plus ses tristesses. Elle les laisse venir. Après tout, elle ne passera pas l'été dans la maison de la plage. Susannah n'est plus là, Conrad ne donne aucune nouvelle. Un soir, Jeremiah prévient Belly que Conrad a disparu. Le coeur de la jeune fille se remet à battre à toute allure. Elle monte dans sa voiture et ensemble, sans un mot, ils roulent vers le même but. Retrouver Conrad. Retrouver la maison de la plage, le seul endroit où il a pu se réfugier...


Extrait:

"Conrad s'approche de moi et soulève en souriant le magazine aux page gondolées par la sueur.
-Tu as des mots imprimés sur les joues.
-Qu'est-ce qu'ils disent? je demande en plissant les yeux.
Il s'accroupit à côté de moi avant de répondre:
-Je ne sais pas...Laisse-moi regarder un peu...
Il m'observe de son air sérieux. Puis il se penche pour m'embrasser, ses lèvres on le goût frais et salé de l'océan. "


Mon avis:
 
 Il est vrai que le premier tome L'été où je suis devenue jolie, ne m'avait pas totalement convaincu. Cependant je me suis dit que ce n'était que le premier tome, et que je me devais de continuer cette histoire. Premièrement car je me demandais comment aller tourner l'histoire après la mort de Susannah, et deuxièmement l'histoire entre Belly, Conrad et Jeremiah me tiraillait. Je me suis donc lancé dans cette nouvelle lecture, avec l'espoir que ce celui-ci me convaincrait plus. Et ça a été le cas, j'ai beaucoup plus apprécié ce deuxième tome.

Résumons un peu. Nous avions laissé Belly de retour chez elle mais surtout heureuse car Conrad semblait enfin disposé à lui rendre son amour. Seulement notre bonheur est de courte durée, car dès le début du tome nous apprenons que cela est terminé entre eux. On ne connait pas vraiment le pourquoi du comment, et j'avoue que Conrad ne donne pas d'explication. Je trouve que ce dernier est devenu encore plus sombre dans ce tome, et de moins en moins compréhensible. Cela est du bien évidemment au fait que Susannah est morte de son cancer 2 mois plutôt. Nous devons donc tout comme les personnages faire le deuil de cette mère qui paraissait merveilleuse, aimante, adorable... La question que nous attendons depuis le début de ce tome est, est-ce que Belly retournera à Cousins ? Mais d'un côté je trouve que l'on s'y attend, et qu'elle y retournera bien volontiers. Cela se voit notamment lorsqu'elle dit qu'elle s'ennuya avec ses amis de son lycée. Conrad et Belly ne se parlent plus depuis l'enterrement de la mère de ce dernier, car Belly lui a envoyé toute les méchancetés possibles lors d'un jour aussi horrible pour eux. Cependant lorsque Jeremiah appelle Belly un soir en lui disant que Conrad a disparu, elle n'hésite pas un seul moment pour partir à la recherche de son amour de jeunesse, et de son « meilleur ami » Jeremiah.

L'auteur aborde dans ce tome, un des sujets les plus difficiles : le deuil, et surtout la manière dont doivent gérer les personnages cette perte d'un être cher. L'auteur aborde le sujet de façon simple, mais de manière juste. Toutes les personnes ayant connu la perte d'un être cher dans sa vie se reconnaitront forcement dans l'un des protagonistes, pour ma part, ce fut Belly.  J'ai trouvé que le fait que les personnages montrent leur intérêt pour la maison est très important, car cela permet de garder le souvenir de cette mère protectrice, aimant ses enfants.

Dans ce tome, on peut remarquer que tous les personnages ont évolué. Belly est devenue moins naïve, moins gamine, ne se réfugie plus dans les jupes dans sa mère (mis à part quand elle a bu). Conrad quant à lui devient de moins en moins compréhensible, se renferme sur lui-même, est plus méchant avec Belly. Quant à Jeremiah, il perd son insouciance, prend confiance en lui pour dire ce qu'il ressent à Belly, est attentionné envers cette dernière. Ce que je trouve adorable. J'apprécie beaucoup la relation qui s'installe entre ces deux là, je préfère même qu'elle soit avec lui plutôt qu'avec Conrad qui préfère cacher ses sentiments, et ne pas se dévoiler.

En ce qui concerne l'écriture de l'auteur, celle-ci est toujours fluide, simple, agréable. Me concernant je n'ai pas vu la fin des 310 pages arriver. J'étais même déçue quand c'était fini. J'aurais souhaité que ce soit plus long. La narration se fait toujours par le billet de Belly à la première personne, sauf certains chapitres qui se font sous le point de vue de Jeremiah. Cela nous permet de mieux comprendre ce que ressent également ce personnage, ce qui je trouve est plus plaisant. Espérons que dans le troisième tome, il y est également le point de vue de Conrad pour comprendre ce mystérieux personnage.
 
En résumé, un deuxième tome meilleur que le premier pour moi. L'émotion, l'amour, le drame, le deuil, se mêlent tout en rendant l'histoire intéressante, mais sans être non plus nianian. Tout comme le premier tome, je pense que ce genre plaira tout de même plus les adolescentes, que les jeunes adultes. Cependant je trouve étant moi-même une jeune adulte, que c'est une histoire rafraichissante, qui ne fait pas de mal. Seul bémol, l'épilogue qui nous laisse sur notre faim. Hâte de lire la suite et de vous donnez mon avis...



L'été où je t'ai retrouvé, de Jenny Han chez Albin Michel
Votre avis?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire