dimanche 15 juin 2014

Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero

Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
 Titre : Premier appel du paradis
 Auteur :  Mitch Albom
➜ Editeur :  Kero
 Collection :  Roman
 Date de sortie :  24 mars 2014
 Nb de pages :   396 pages
 Prix : 20€00


Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero


Le petit village de Coldwater, sur le lac Michigan, est le théâtre d'un véritable miracle. Un beau jour d'automne, le téléphone commence à sonner chez plusieurs de ses habitants. Tous les appels proviennent de personnes décédées. Au même moment, Sully Harding sort de prison. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte. Il est désormais père célibataire. À son retour, il découvre un village en proie à une grande fièvre religieuse. Quand son propre fils ne vit plus que dans l'espoir d'un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu'il s'agit seulement d'une gigantesque supercherie. Mais est-ce bien le cas ?


Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
 
" Les nouvelles de la vie sont transmises par téléphone. La naissance d'un bébé, des fiançailles, un accident tragique sur la route, dans la nuit — presque tous les événements marquants de la vie, bons ou mauvais, sont annoncés par une sonnerie."



Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
Je sais j'ai un peu de retard mais malheureusement la vie en ERASMUS est assez compliqué. Bref passons venons en à ce qui vous intéresse. Je tiens d'ailleurs à remercier les éditions Kero pour l'envoi de ce livre car il me faisait envie. Je n'avais encore jamais lu de livre de Mitch Albom même si j'en ai beaucoup entendu parler. Ce n'est pas un coup de cœur pour moi. J'ai bien aimé mais certains points noirs m'ont gâché un peu ma lecture.
 
Résumons un peu. Le petit village de Coldwater, sur le lac Michigan, est le théâtre d'un véritable miracle. Un beau jour d'automne, le téléphone commence à sonner chez plusieurs de ses habitants. Tous les appels proviennent de personnes décédées. Au même moment, Sully Harding sort de prison. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte. Il est désormais père célibataire. À son retour, il découvre un village en proie à une grande fièvre religieuse. Quand son propre fils ne vit plus que dans l'espoir d'un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu'il s'agit seulement d'une gigantesque supercherie. Mais est-ce bien le cas ?
Alors avant de débuter, je tenais à dire qu'il se peut que quelques points noirs ont pu être provoquer par le fait que je venais également de perdre un proche et cela à donc peut-être jouer sur le thème du livre.
 
Je vais commencer par ce qu'il m'a plu dans ce livre. Tout d'abord l'écriture de l'auteur, que j'ai juste trouvé magnifique. La taille de la police d'écriture a je pense beaucoup aider également. La lecture était très fluide, simple, sans chichi, facile à comprendre. Au début quand j'ai vu que cela parlait des églises de la ville, j'avais peur que cela tombe dans le religieux. Mais ce ne fut en aucun cas présent ici. En effet même si Mitch Albom en fait allusion, il n'essaye pas de convaincre les gens à quelque religion. Il nous montre uniquement ce que cela peut devenir quand certains croyants voient un signe de dieu partout. Cela se retourne parfois contre eux. Attention je ne dis pas que tout est faux. J'ai apprécié le suspens que mets l'auteur.
 
En ce qui concerne les personnages, il y en a certain que j'ai plus apprécié que d'autre. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Sully, son fils et la bibliothécaire. J'ai trouvé leur relation très simple mais adorable. Sully veut uniquement protéger son fils et j'ai trouvé ça admirable et courageux. Un personnage que j'ai par contre détester c'est celui de Katherine. C'est vraiment la croyante qui en fait trop, elle ne pense qu'à sa sœur et ne voit que par ce signe de dieu venu pour l'aider. J'avais par moment envie de lui mettre des baffes et d'ouvrir les yeux.
 
Venons-en à présent au point négatif. Ce qui m'a le plus déçu c'est le dénouement. Je veux dire que l'on s'y attendait et que je pense qu'il aurait pu y voir une autre fin. Il y avait de même un moment où j'avais l'impression que l'auteur faisait exprès de faire durer le suspense car lui-même ne savait pas comment faire autrement. Mais ce fut très léger pour ma part. Cependant ces deux points noirs ont fait que cela m'a fait baisser ma lecture.
 
Mon avis. Ce fut un excellent moment passé mais à ne pas lire lorsque l'on vient de perdre quelqu'un car du coup je n'arrêtais pas de pleurer en le lisant. Il est merveilleusement écrit, l'auteur c'est faire durer le suspense jusqu'au dénouement. Bref je conseille à tout le monde de le lire car je pense que vous rateriez quelque chose. L'écriture de Mitch Albom est juste envoutante.
 
 
 
Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero
 
Premier appel du paradis, de Mitch Albom chez Kero

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire