jeudi 31 juillet 2014

LZR-1143 Tome 1: Contamination, de Bryan James chez Panini Books

LZR-1143 Tome 1: Contamination, de Bryan James chez Panini Books
 
 
 Titre : LZR-1143 Tome 1: Contamination
 Auteur : Bryan James
 Editeur : Panini Books
 Collection : Eclipse
 Date de sortie : 26 mars 2014
 Nb de pages : 400 pages
 Prix : 14€00


 QUATRIEME DE COUVERTURE :

Ancienne star du cinéma d'action, Mike McKnight est condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans un asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu'une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l'hôpital en compagnie de quelques survivants. À l'extérieur, c'est l'apocalypse : le monde a sombré dans le chaos devant les hordes de morts-vivants. Tout en essayant d'échapper aux survivants et aux zombies, Mike retrouve progressivement la mémoire et la raison pour laquelle il a été enfermé : sa femme, une chercheuse en biochimie qui travaillait sur la réanimation des cellules dans le cadre d'un projet nommé Lazare, était proche du but... Y aurait-il un lien entre ces recherches et la pandémie qui ravage le monde ? Désormais persuadé que sa femme a été éliminée, il part à la recherche de ce qu'elle cherchait à protéger : un moyen de contrer l'épidémie.


❧ MON AVIS :

Me revoilà. Je suis désolé de mon absence, mais comme je l'ai expliqué je viens tout juste de déménager, je suis de retour en France. Je n'avais malheureusement pas le temps de lire ces derniers temps, de plus j'ai connu une immense panne de lecture. Mais cette fois je suis de nouveau la. Bref je reviens avec un livre de chez Panini, collection éclipse. Je pense que mon choix de lecture va en surprendre plus d'un, puisqu'en général les livres de zombies ce n'est pas trop mon truc, m'enfin je me suis dit pourquoi pas. Dès la couverture je me suis dit que cela ressemblait beaucoup à « The Walking Dead » et les premières pages allaient également dans ce sens.

Résumons un peu. Ancienne star du cinéma d'action, Mike McKnight est condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans un asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu'une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l'hôpital en compagnie de quelques survivants. À l'extérieur, c'est l'apocalypse : le monde a sombré dans le chaos devant les hordes de morts-vivants. Tout en essayant d'échapper aux survivants et aux zombies, Mike retrouve progressivement la mémoire et la raison pour laquelle il a été enfermé : sa femme, une chercheuse en biochimie qui travaillait sur la réanimation des cellules dans le cadre d'un projet nommé Lazare, était proche du but... Y aurait-il un lien entre ces recherches et la pandémie qui ravage le monde ? Désormais persuadé que sa femme a été éliminée, il part à la recherche de ce qu'elle cherchait à protéger : un moyen de contrer l'épidémie.

Je me dois de commencer cette avis en disant que je pense qu'à partir de maintenant je ne choisirais que des thèmes qui me plaisent à fond. Même si je pensais de part le résumé, apprécié ce livre et bien ce ne fut pas le cas. Le début commençait plutôt bien, mais à partir de quelques pages où je me suis rendu compte que cela ressemblait pas mal à « The walking dead » j'ai commencé à me lasser et avoir envie d'arrêter. Je me suis tout de même accrocher et continué jusqu'à la page 185, mais au-delà je ne pouvais plus. Honnêtement, lorsque l'on qu'une envie, c'est de fermer le livre c'est mauvais signe.

Attention je ne dis en AUCUN CAS que le livre est mal bien au contraire, mais malheureusement je n'ai pas réussi à accrocher à l'histoire. J'ai été facilement dépassé et lasser. Cependant en ce qui concerne l'écriture de l'auteur c'est ce qui m'a permit de tenir jusqu'à la page 185 car c'était bien décrit, bien raconté, fluide, de l'action, les personnages sont bien décrit... On retrouve tout de même beaucoup de répétition dans l'écriture, mais je pense que cela vient surtout de la traduction car je ne pense pas que ce soit le cas en anglais.

Venons-en rapidement au personnage. Le personnage principal n'est autre que Mike, un ancien acteur, emprisonné dans cet asile. Au début je ne savais pas trop quoi penser de lui, sachant qu'il avait tué sa femme. En sachant ça, je partais avec un mauvais œil sur lui, cependant au fil des pages ont apprend à le connaitre et à l'apprécier ce que j'ai trouvé très bien gérer de la part de l'auteur. Bien évidemment il n'est pas le seul personnage mais j'ai peur qu'en parlant je n'en dise trop. Je préfère donc dire que l'on est parfois de certains et de la tournure des événements.

Mon avis. Malheureusement mon avis est un peu fossé je ne peux pas donc en dire beaucoup. Mise à part le fait que l'écriture de l'auteur facilite la lecture car cette dernière est très bien écrit, bien décrit, beaucoup d'événement, on s'ennuie jamais (au niveau de l'action), fluide, original mais avec un air de ressemblance de « The Walking dead ». Je pense que pour tous ceux qui sont de grands fans de zombies, vous adorerez ce livre.



 NOTATION :


LZR-1143 Tome 1: Contamination, de Bryan James chez Panini Books

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire