mardi 5 août 2014

Torfa et le roi Dragon, de Valentin Frété chez Panthéon

Torfa et le roi Dragon, de Valentin Frété chez Panthéon
 
 
 Titre : Torfa et le roi Dragon
 Auteur : Valentin Frété
 Editeur : Panthéon
 Collection : Roman
 Date de sortie : 13 novembre 2013
 Nb de pages : 240 pages
 Prix : 18€30



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Torfa, jeune montagnard, mène une existence paisible à traquer les troupeaux égarés pour le compte des éleveurs de la vallée. Son destin bascule le jour où il se voit confier l'avenir de son royaume. Il doit aider par tous les moyens un jeune dragon à recouvrer le trône qui lui a été usurpé deux siècles plus tôt.
Sans attendre, il quitte sa demeure et traverse le Royaume de Mirslark, affrontant de nombreux ennemis, plus dangereux les uns que les autres. La route est longue à travers ces terres hostiles où la mort guette le voyageur à chaque instant.
Armé de sa vieille épée et de son courage, il plonge dans cette aventure épique, ne sachant pas s'il en sortira vivant ni même s'il parviendra à accomplir son destin.



❧ MON AVIS :
 
Comme je le disais il y a quelques jours, j'ai en effet le temps de lire plus et cela se voit. En a peine quelques jours, je n'ai jamais lu autant. Tout simplement parce que cela me détend et me fait du bien au moral. Je suis de retour donc aujourd'hui avec une nouvelle chronique et celle-ci portera sur « Torfa et le roi dragon » de Valentin Frété. Je tiens à remercier les éditions du Panthéon pour cet envoi. Ce fut une bonne lecture mais certains points négatifs ont eu peu perturbé ma lecture.

Résumons un peu. Torfa, jeune montagnard, mène une existence paisible à traquer les troupeaux égarés pour le compte des éleveurs de la vallée. Son destin bascule le jour où il se voit confier l'avenir de son royaume. Il doit aider par tous les moyens un jeune dragon à recouvrer le trône qui lui a été usurpé deux siècles plus tôt. Sans attendre, il quitte sa demeure et traverse le Royaume de Mirslark, affrontant de nombreux ennemis, plus dangereux les uns que les autres. La route est longue à travers ces terres hostiles où la mort guette le voyageur à chaque instant. Armé de sa vieille épée et de son courage, il plonge dans cette aventure épique, ne sachant pas s'il en sortira vivant ni même s'il parviendra à accomplir son destin.

Lorsque les éditions Panthéon m'ont donné une liste de livre à choisir, je me suis laisser tenter par celui-ci car il me tentait bien. C'est donc avec une petite idée de ce qui m'attendait que je me suis lancé dans ce livre.

Commençons par l'histoire. Malheureusement pour moi dès le début du livre j'ai ressenti un grand déjà vu. Oui je sais je commence par un point négatif mais malheureusement, c'est majoritairement à cause de cette idée de déjà-vu que je n'ai pas pu apprécier ma lecture autant que je l'aurais souhaite. C'est-à-dire qu'une histoire avec un Elfe, un guerrier venant du nord, une femme et un campagnard cela ressemblait trop pour ma part à un mélange entre « Les chevaliers d'Emeraude » d'Anne Robillard et le « Donjon de Naheulbeuk » de John Lang. Sachant que j'adore les deux, j'ai été déçue de retrouver en quelque sorte une copie. Attention je ne dis pas que l'auteur a fait du copier/coller, je dis simplement que l'on ressent vivement que l'auteur a peut-être été inspirer par ces derniers et par le rpg. En effet il est dit sur la quatrième de couverture que l'auteur est un passionné de rpg et cela se ressent dans les dialogues que l'ont dirait directement sorti d'un jeu.

Venons-en directement à l'écriture puisque j'ai commencé à en parler un peu plus haut. Globalement l'histoire est assez facile à comprendre puisque cela ressemble à un rpg, cependant il y a certains passages plus complexes où l'on se retrouve un peu perdu entre l'action et la narration. J'ai trouvé que la liaison était assez mal gérer et que cela était parfois un peu brouillon. Comme ci l'auteur avait tout mis à la suite sans chercher de transition. Je dois cependant avouer que l'univers qu'à créer l'auteur est plutôt original et bien détailler en ce qui concerne les seigneurs, leurs histoires etc. De ce côté la je n'étais pas perdu. De plus le livre se lit assez facilement. L'écriture est par moment simple et parfois plus complexe.

Parlons à présent des points positifs car il n'y a pas que des points négatifs. Ce que j'ai clairement adoré c'est l'humour qu'à insérer l'auteur. En effet les différents étant d'endroits différents de ce « royaume », ils ont chacun leurs manières de voir les choses et de les gérer, ce qui amène parfois à des scènes fort drôle. J'ai également beaucoup apprécié la relation entre chaque personne que j'ai trouvée très belle, très émouvante et très attachante. Le personnage de Torfa est fort sympathique, je pense qu'on ne peut que l'apprécier. C'est ce qui m'a fait continuer ma lecture jusqu'au bout. Je voulais à tout prix savoir comment cela allait finir.

Mon avis. Ce livre aurait pu être vraiment bien si je n'avais pas autant ressenti ce déjà vu. De plus j'ai beaucoup trop ressenti l'aspect «rpg» que l'auteur a insérer dans le livre. C'est-à-dire les dialogues que l'on peut retrouver dans ce genre de jeux. Cependant j'ai beaucoup aimé la relation entre les personnages que j'ai trouvé attachante. De plus j'ai beaucoup apprécié le personnage de Torfa que l'on apprécie en tout point. Si vous aimez les histoires entre dragon et humain/ elfe je pense que cette histoire pourrait vous plaire.




 NOTATION :

Torfa et le roi Dragon, de Valentin Frété chez Panthéon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire