vendredi 26 septembre 2014

Tant que nous sommes vivants, de Anne-Laure Bondoux chez Gallimard Jeunesse

Tant que nous sommes vivants, de Anne-Laure Bondoux chez Gallimard Jeunesse




 Titre : Tant que nous sommes vivants
 Auteur :Anne-Laure Bondoux
 Editeur : Gallimard
 Collection : Jeunesse
 Date de sortie : 25 Septembre 2014
 Nb de pages : 298 pages
 Prix : 15€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Le temps des splendeurs s'est enfui et avec lui l'espoir. Dans la ville et alentours, tout est faim, torpeur et inquiètude. Seule l'Usine continue de charrier du feu et des armes en assurant la survie de la communauté. Bo et Hanna y travaillent, elle, ouvrière de jour, lui, de nuit. Tous deux s'aiment d'un amour fou. Mais une menace gronde et les imprécations du vieux sage Melkior annoncent la fin des temps. Un jour, le désastre survient : une explosion accidentelle dévaste l'Usine laissant les hommes dans la misère. Les deux amants doivent fuir pour trouver un autre moyen de subsistance. Commence alors pour eux un fabuleux périple initiatique vers des territoires inconnus à la recherche de leur place dans ce monde...




❧ MON AVIS :

Hey. Contrairement à certains je ne connaissais pas du tout Anne-Laure Bondoux avant que Gallimard Jeunesse ne m'envoi ce roman «Tant que nous sommes vivants ». Je tiens d'ailleurs à les remercier car sinon je n'aurais jamais la plume de cet auteur et je serais passé à côté de quelque chose. Pour ce qui me suive sur facebook, vous savez que j'ai eu un peu de mal au début puis rapidement j'ai commencé à apprécier ma lecture. Alors ce n'est pas un coup de cœur, mais ce fut une bonne lecture.

Résumons un peu. « Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir. Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines. »
Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ? 

Parlons de suite de ce qui m'a le plus marqué : les personnages. Ce que j'ai aimé dans ces personnages c'est que contrairement à tout les autres livres ces derniers sont imparfaits, ils ont leurs défauts, leurs caractères, leurs imperfections bref ils sont humains... et c'est ce que j'apprécie le plus. Car autant être honnête, les personnages parfaits sont souvent ennuyants. Bo est un forgeron avec humour très appréciable mais qui ce sans très souvent coupable. Il y a également Hama, qui est quant à elle beaucoup plus fragile suite à une perte mais va continuer d'aimer encore plus fort Bo. En ce qui concerne les autres personnages, il y en a certains qui vont être très importants à l'histoire de part leur sagesse mais aussi de ce qui apporte aux deux amoureux. Malgré tout cela reste un univers jeunesse, mais qui n'est en rien dérangeant. 

A présent nous allons voir l'écriture et l'histoire. Ce qui fut intéressant dès le début du livre, c'était la narration. Le premier chapitre est écrit comme ci c'est Hama qui parle, puis le second chapitre il s'agit de Tsell. Tsell n'est autre que la fille de Hama & Bo. Bien évidemment il s'agit ici d'une métaphore du temps qui passe en invitant la narration de cette fille. Grâce à cette fille, elle va permettre de faire comprendre à ces parents qu'il faut constamment garder espoir, ne jamais avoir peur, savoir avancer et surtout ne pas désespérer malgré tout ce que l'on vit. 

Comme vous l'aurez compris surement le style de l'auteur et assez prenant et surtout touchant, envoutant... La plume est extrêmement prenante mais également tout en douceur ce qui est assez surprenant je dois dire. Je ne m'attendais en aucun cas à ça au tout début du livre. 
C'est une touche de poésie malgré quelque moment un peu plus dur. Par contre je ne sais pas si c'est moi ou bien d'autres personnes aussi mais j'ai rencontré beaucoup de mal à me plonger dans la première partie. La seconde partie fut plus simple, mais au tout début du livre j'ai eu beaucoup de mal à plonger dedans et à accrocher. Il m'a fallu plus d'une soixante de page avant de vraiment rentrer dedans. C'est mon seul point noir.

Mon avis. Malheureusement je ne peux pas en dire beaucoup plus car j'ai trop peur d'en dire trop. Mais je tiens à dire que j'ai passé un excellent moment, malgré un début assez compliqué. Ce fut un moment poétique, touchant, enivrant, romantique bref un très bon moment. Quoi qu'il en soit si vous voulez passer un bon moment, je vous conseille de lire ce livre qui ne ressemble à aucun autre.




❧ NOTATION :



Tant que nous sommes vivants, de Anne-Laure Bondoux chez Gallimard Jeunesse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire