jeudi 25 décembre 2014

13 à table!, de Collectif chez Pocket

13 à table!, de Collectif chez Pocket




 Titre : 13 à table!
 Auteur :Collectif
 Editeur : Pocket
 Collection : /
 Date de sortie :6 Novembre 2014
 Genre : Nouvelle
 Nb de pages : 276 pages
 Prix : 5€00




 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
Le livre réunit les œuvres d'un éventail d'écrivains bien connus. Ont ainsi participé au projet : Marc Levy, Eric-Emmanuel Schmitt, Françoise Bourdin, Guillaume Musso, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Pierre Lemaitre, Frank Thilliez, Jean-Marie Perier, Gilles Legardinier, Bernard Werber, et Tatiana de Rosnay.
13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d'un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues... Du noir, de la tendresse, de l'humour, de l'absurde, à chacun sa recette.



❧ MON AVIS :
 
Aujourd'hui je vous retrouve pour un livre un peu particulier, il s'agit effectivement de « 13 à table ! » d'un collectif d'auteurs : Guillaume Musso, Marc Lévy, Tatiana de Rosnay, Franck Thilliez, Bernard Werber, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Gilles Legardinier, Pierre Lemaitre, Jean-Marc Périer, Eric-Emmanuel Schmitt. Je tenais à nommer tout ces auteurs car je trouve formidable qu'ils écrivent pour une cause aussi noble que les restos du cœur. Bon certes cela leur fait aussi de la publicité mais bon. En tout ce livre est une pépite pour moi, même si je regrette que certains n'ait pas suivie la règle du jeu.

Résumons un peu. Le livre réunit les œuvres d'un éventail d'écrivains bien connus. Ont ainsi participé au projet : Marc Levy, Eric-Emmanuel Schmitt, Françoise Bourdin, Guillaume Musso, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Pierre Lemaitre, Frank Thilliez, Jean-Marie Perier, Gilles Legardinier, Bernard Werber, et Tatiana de Rosnay.
13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d'un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues... Du noir, de la tendresse, de l'humour, de l'absurde, à chacun sa recette.

Je dois dire que j'ai été surprise par ce livre. J'ai d'habitude beaucoup de mal avec les nouvelles mais j'ai trouvé que c'était plutôt bien géré ici et surtout que cela ne finissait pas en queue de poisson. Bon un petit un point négatif que je tiens à spécifier ici avant de faire chaque nouvelle, je suis déçue sur le fait que certains en font qu'à leur tête et n'ont pas suivie l'idée de repas. C'est vraiment dommage.

Olympe et Tatan – Françoise Bourdin : Je tiens à dire qu'avant de lire cette nouvelle, je ne connaissais pas du tout cette auteur. Mais je suis heureuse d'avoir pu découvrir son travail car son histoire m'a touchée je dois le dire. La plume de l'auteur m'a tout simplement touché. On passe un très bon moment avec chacun des personnages. Ce fut très attachant, très touchant, tout en douceur... une pépite.

Maligne – Maxime Chattam : Encore une fois je n'avais jamais lu cet auteur, mais je connaissais cependant son nom. Je dois dire que cette nouvelle m'a surprise et horrifiée en même temps. Celle-ci est sombre, horrible, cruel... âme sensible ne pas lire cette nouvelle car c'est vraiment glauque. Je dois dire que pour autant Maxime Chattam a bien décrit chaque détail, ce qui rend la chose encore plus horrible. On avance on assez vite dans l'histoire, peut-être même trop vite au point que j'aurais aimé en savoir sur l'écriture de Chattam. L'écriture reste simple mais est tout de même captivante, passionnante...

Nulle, nullissime en cuisine ! – Alexandra Lapierre : Alexandra Lapierre faisait partie de ces auteurs que je ne connaissais pas avant de la lire ici. J'ai beaucoup apprécié cette petite histoire également. Je suis heureuse d'avoir pu découvrir cette auteur. La fin est très touchante. Cela fait plaisir de retrouver une histoire qui donne du baume au cœur, qui a un dénouement sympathique... Le personnage de Sophie touche assez facilement par les soucis qu'elle a. En ce qui concerne l'écriture même de l'auteur, je l'ai trouvé simple mais captivante, touchante, attachante... On lit assez rapidement cette histoire, j'aurais préféré qu'elle soit un poil plus long.

Un petit morceau de pain – Agnès Ledig : Bon je pense que je vais arrêter de dire que je ne connaissais pas à l'auteur car en réalité j'en avais lu que 4 donc forcément sur treize. Je crois que cette histoire fut ma préférée dans tout le roman. J'en suis ressortie avec énormément d'émotion. L'auteur a su me tenir en haleine tout le long et surtout m'a passionnée. Ce fut un véritable coup de cœur. L'histoire parle tout simplement de romance, de partage et c'est ce qui m'a touché. La plume de l'auteur est juste époustouflante, attachante, touchante, passionnée... bref rien à en redire. Je n'attends qu'une chose à présent lire un de ces bouquins pour en savoir plus sur l'auteur.

Mange le dessert d'abord – Gilles Legardinier : Il fait parti de ces auteurs que j'ai apprécie énormément et que j'étais presser de retrouver dans ce livre. Et j'ai plutôt bien apprécié sa nouvelle. Mais ce ne fut pas la meilleure de toute, ni la pire. Il s'agit d'une autobiographie, l'auteur parle donc contrairement aux autres de repas et de partage qui lui sont vraiment arrivé. L'idée n'est pas mauvaise je dois le dire car au moins il sait de quoi il parle. Cependant j'ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce qui c'était passé. Voilà tout. La plume de cet auteur reste simple comme beaucoup d'autre, mais n'en reste pas moins appréciable.

Une initiative – Pierre Lemaitre : Pour tout vous dire, je ne me souviens plus trop de quoi ça parle. Je ne sais donc pas trop quoi vous dire sur celle-ci, puisque je n'en ai aucun souvenir. Ce qui m'arrive très rarement mais alors là. Je n'ai pas une once d'éclair. Je pense que cela est du au fait que l'écriture de l'auteur n'était pas aussi captivante que les autres auteurs. Je suis désolé mais c'est tout ce que je pouvais dire ici.

Dissemblance – Marc Lévy : Je n'ai jamais été aussi énervé de toute ma vie que lorsque j'ai lu la nouvelle de Marc Lévy et Guillaume Musso (mais je reviendrais à ce dernier en dessous). Pourquoi ? Parce qu'il y a une règle pour tout le livre, écrire sur un repas et bien évidemment eux ne le font pas. Je trouve ça vraiment dommage. Ils auraient pu faire tellement plus. Mais non il fallait qu'ils fassent autre chose. Bref parlons de la nouvelle en elle-même. J'ai beaucoup apprécié l'idée que cela fasse réfléchir sur les différentes guerres, les différences entre chacun, la raison du pourquoi et du comment... mais contrairement à beaucoup j'ai du mal avec l'écriture et l'univers de Marc Lévy ce qui fait que je n'ai pas réussi à apprécier l'histoire comme je l'aurais voulu. Je n'ai pas réussi à trouver du charme où quoi que ce soit à l'écriture de l'auteur. Je n'ai tout simplement pas accroché.

Fantôme – Guillaume Musso : Je pense que c'est l'auteur qui m'a le plus déçu. En effet j'en attendais beaucoup de sa part étant donné qu'il s'agit de l'un de mes auteurs préférés. Cependant je ne sais pourquoi celui-ci à décidé de faire comme Marc Lévy et ne pas écrire sur le thème imposé. Je ne vais pas me lancer sur l'éternel débat entre Lévy et Musso, m'enfin bon. Parlons à présent de la nouvelle. Celle-ci m'a tout de même plu. J'ai trouvé l'histoire originale, palpitante et je voulais à tout prix savoir comment cela allait se finir. Je ne m'attendais absolument pas à cette fin. J'ai trouvé le personnage principal très attachante, très courageuse et extrêmement curieuse malgré sa maladie. L'écriture de Musso est toujours aussi plaisante, palpitante et appréciable. Bref j'ai beaucoup aimé malgré le hors contexte fait par l'auteur.

Jules & Jim – Jean-Marie Périer : J'ai plutôt bien apprécié cette nouvelle qui parle d'amitié perdu à cause d'un amour pour la même fille. J'avais peur au début que cela tombe dans le gnangnantisme mais pas du tout. L'auteur a d'ailleurs plutôt bien gérer la chose. J'ai trouvé cette amitié tellement touchante et en même temps triste. Cela nous apprend qu'il faut savoir pardonner à une personne avant de la perdre pour de bon, surtout quand il s'agit de quelque chose de bête. L'écriture de l'auteur est vraiment touchante, triste, attachante, appréciable et en même temps il y a une part de cruauté dans l'histoire. Bon il y a une autre petite leçon dans l'histoire, ne jamais conduire lorsqu'on a bu. Bref j'ai plutôt bien apprécié cette histoire qui nous dit de profité de nos amis tant que l'on peut.

Le parfait – Tatiana de Rosnay : Je sais honte à moi, je n'avais jamais lu auparavant du Tatiana de Rosnay. Oui vous pouvez me jeter des pierres, je n'avais jamais osé avant car j'avais peur de ne pas apprécier plus que ça, mais ce fut totalement contraire. J'ai adoré son écriture et son histoire. J'ai été tout simplement happé par l'histoire dès le début. L'histoire est tout simplement touchante tout comme le personnage de Monique, qui a tellement peur de sa belle-mère qu'elle veut bien faire, notamment avoir les parfaits. J'ai adoré la plume de l'auteur qui pour moi était fluide, simple, adorable, touchante, attrayante... Ce fut une nouvelle très agréable à lire.

La part de Reine – Eric-Emmanuel Schmitt : J'ai beaucoup apprécié cet auteur que je n'avais jamais lu auparavant et je regrette honnêtement. Ce fut une magnifique histoire tout simplement. J'ai été tout simplement touché par cette réciprocité entre le chien et l'humain car je dois dire que je suis d'accord avec le fait qu'un chien peut être proche avec un humain. J'ai eu d'énorme frisson avec cette histoire car la plume de l'auteur à réussi à me toucher. Elle était touchante, appréciable, attachante... Je veux vraiment lire d'autres choses de cet auteur car je pense qu'il a beaucoup à apporter. La fin est certes triste et émouvante, elle va dans l'ordre des choses puisque personne n'est immortel.

Gabrielle – Franck Thilliez : Je dois dire qu'il s'agit là d'une histoire encore une fois dont je me souviens très peu. Pourtant je me souviens avoir été surpris par l'écriture de Franck Thilliez. Je me souviens avoir été assez perplexe face au style de son écriture et d'être par moment un peu perdu. Il y a des moments où tout part un peu dans tout les sens. Cependant l'histoire reste tout de même agréable à lire.

Langouste blues – Bernard Werber : Alors la c'est par contre la nouvelle que je n'ai pas comprise le but ni rien. En réalité j'ai déjà lu du Bernard Werber et j'ai énormément de mal à accrocher à son écriture et ce fut encore le cas. Bon alors certes elle est dans la thématique du livre, mais je n'ai tout simplement pas compris le but de la vie de la langouste, mis à part nous faire comprendre que « exploitons » les langoustes. Personnellement je n'ai pas du tout accroché à cette histoire de langouste qui se fait prendre dans les filets des pécheurs... Je ne suis pas une fan de l'écriture de l'auteur qui ne réussit pas à me captiver, ni à prendre avec moi. Personnellement je me serais bien passé de cette histoire.





❧ NOTATION :

13 à table!, de Collectif chez Pocket

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire