samedi 31 janvier 2015

Sans prévenir, de Matthew Crow chez Gallimard Jeunesse

Sans prévenir, de Matthew Crow chez Gallimard Jeunesse


 Titre : Sans prévenir
 Auteur :Matthew Crow
 Editeur : Gallimard Jeunesse
 Collection : Scripto
 Date de sortie :15 Janvier 2015
 Genre :Jeunesse, Contemporain
 Nb de pages : 306 pages
 Prix : 11€90



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
«À 15 ans, Francis Wootton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Sans prévenir, un jour, la vie bascule. On lui diagnostique une leucémie. À l'hôpital où il entre pour son traitement, il rencontre Ambre, son caractère de chien, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante...

Une histoire d'amour extraordinaire.
«Sans prévenir» de Matthew Crow est un roman drôle, douloureux et lumineux sur la volonté de trouver le meilleur de la vie, même lorsque celle-ci vous montre son pire visage. Un roman qui aide à vivre. »



❧ MON AVIS :

Et oui du coup j'enchaine les chroniques. Même si j'étais absente je ne me suis pas arrêter de lire pour autant mais les chroniques n'étaient pas encore préparées. Avant de lire cette lecture, tout le monde me le présentais comme un second « Nos étoiles contraires ». Cependant je trouve que la comparaison n'est pas à faire, certes ils sont dans le même genre mais c'est tout. Quoi qu'il en soit j'ai passé un très bon moment avec ce livre mais ce n'est pas un coup de cœur pour moi.

Résumons un peu. A quinze ans, Francis Wotton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Pas plus que les excentricités de sa mère et la désinvolture de son adulte de frère.
Lorsqu'on lui diagnostique une leucémie, ses priorités changent. Il y a l'horreur d'être retardé d'une année au lycée, la menace d'une calvitie imminente, la nécessite de retrouver sa plus belle chemise au cas ou une pop star lui rendrait visite pour une photo...
Mais il n'imaginait pas rencontrer Ambre, son caractère de chien son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante et irrésistible.

Etant donné que sur la quatrième de couverture, on nous parle de « Nos étoiles contraires ». Un comparatif va donc être en quelque sorte nécessaire. Bref commençons par le commencement. Dans le livre de Matthew Crow on apprend au bout de 20 pages la maladie de Francis. Avant on a une espèce d'introduction sur la vie du personnage et ce qui c'est passé auparavant. On apprend à connaitre les différents personnages sans sa vie de malade, et comment est son entourage avant et après. Ce que j'ai trouvé plutôt original comme une idée car l'on voit le changement de certains.

Parlons des personnages. Nous avons tout d'abord le personnage principal Francis. Contrairement à Hazel, je ne sais pas pourquoi il ne m'a pas plus touché, je n'ai pas été autant attaché. Je pense que c'est le fait qu'il soit aussi jeune qui m'a un peu bloqué. J'ai trouvé Francis beaucoup trop sage, sans réelle caractère, effacé face à certains personnages... Je pense que l'auteur aurait pu aller beaucoup plus loin dans le travail de ce personnage pour le rendre beaucoup plus intéressant. De plus sa « relation » avec Ambre me parait vraiment invraisemblable pour y croire réellement. Qui plus est j'ai trouvé le personnage de la demoiselle vraiment désagréable, elle est malpolie, n'est d'accord avec rien... Bon certes cela cache un caractère plus fragile derrière cette carapace mais enfin quand même. Bref je n'ai pas accroché aux personnages.

A présent voyons l'écriture de l'auteur, le style et le rythme. Pour moi c'est la partie positive de l'iceberg. J'ai trouvé que les chapitres avaient de bons rythmes, pas trop long, pas trop courts... Plus les pages passait, plus j'avais envie de savoir ce qui allait se passer ensuite... Même si les personnages ne m'ont pas captivé plus que ça, l'histoire en elle-même l'a fait. On a envie de savoir comment Francis va vivre cette histoire entouré de son entourage. C'est un roman qui se lit assez rapidement malheureusement, j'aurais voulu qu'il dure plus longtemps.

Reconcentrons-nous un moment sur l'écriture même de l'auteur. J'ai certes beaucoup apprécié ma lecture, cependant je n'ai pas été autant emporté qu'avec « Nos étoiles contraires ». Je n'ai pas été émue aux larmes cette fois-ci. Il m'a manqué un petit truc pour apprécier deux fois plus ma lecture. Il y certes des moments touchants mais ça s'arrête la. Ce qui m'a plus dans l'écriture de Matthew Crow, c'est le fait de montrer que l'entourage à besoin d'être la pour le malade. 

Mon avis. J'ai passé un très bon moment grâce à l'histoire mais certains points ont fait défauts pour moi. Les personnages ne sont pas assez travaillés, pas assez poussés, têtes à claques... De même que l'écriture de l'auteur ne m'a pas autant transporté que je l'attendais avant de commencer le livre. Je pense cependant que ce livre plaira aux adolescents entre 10 et 16 ans.



❧ NOTATION :

Sans prévenir, de Matthew Crow chez Gallimard Jeunesse

2 commentaires:

  1. Malgré les petits points négatifs c'est un live que j'ai vraiment envie de découvrir :D

    RépondreSupprimer
  2. Je m'attendais à mieux en commençant ce livre, même si j'ai tout comme toi, passé un bon moment en le lisant :)

    RépondreSupprimer