vendredi 3 juillet 2015

100 000 canards par un doux soir d'orage, de Thomas Carreras chez Sarbacane

100 000 canards par un doux soir d'orage, de Thomas Carreras chez Sarbacane


 Titre : 100 000 canards par un doux soir d'orage
 Auteur :Thomas Carreras
 Editeur : Sarbacane
 Collection : X'Prim
 Date de sortie :7 janvier 2015
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 300 pages
 Prix : 16€00



 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
«natidaephobia (n.f) : Peur panique à l'idée d'être observé, où que l'on se trouve, par un ou des canards. Quand Ginger, globe-trotteuse américaine de 19 ans, débarque à Merrywaters – le bled le plus paumé d'Angleterre – pour participer à un festival de musique, elle est loin de se douter que les canards seront aussi nombreux dans le coin. Ni qu'ils commenceront à l'espionner. Ni qu'ils représenteront, peut-être, un danger mortel. LA SUITE ? AH NON, C'EST TOUT, ON NE VOUS DIT PLUS RIEN ! Sachez seulement qu'aucun canard n'a été blessé pendant l'écriture de ce livre. »




❧ MON AVIS :
 
Cela fait longtemps que je n'ai pas chroniqué de cette maison d'édition Sarbacane. Tout simplement parce que pour une fois, j'ai reçu ce livre en epub et que je ne suis pas une grande fan des ebooks. Je les lis quand je n'ai pas le choix mais avec une extrême lenteur malheureusement. Je préfère privilégier les lectures papiers. Quoi qu'il en soit, je suis une grande fan de la collection X'prim et j'avais donc hâte de continuer avec celui-ci et découvrir ce que ce jeune auteur avait à nous offrir. Je dois dire que j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre.

Résumons un peu. Anatidaephobia (n.f) : Peur panique à l'idée d'être observé, où que l'on se trouve, par un ou des canards. Quand Ginger, globe-trotteuse américaine de 19 ans, débarque à Merrywaters - le bled le plus paumé d'Angleterre - pour participer à un festival de musique, elle est loin de se douter que les canards seront aussi nombreux dans le coin. Ni qu'ils commenceront à l'espionner. Ni qu'ils représenteront, peut-être, un danger mortel. LA SUITE ? AH NON, C'EST TOUT, ON NE VOUS DIS PLUS RIEN ! Sachez seulement qu'aucun canard n'a été blessé pendant l'écriture de ce livre.
Parlons de suite des personnages. Nous avons bien entendu le personnage principal: Ginger. Je dois dire que je l'ai trouvé très attachante, très touchante, drôle mais avec une répartie tout de même. Elle se rend assez vite compte que les canards l'observe... Elle va alors se sentir en danger, traquée et est effrayée tout simplement. Oui je sais cela parait extrêmement étrange et je peux vous le dire ça l'est. Nous avons bien évidemment d'autres personnages mais moins importants que Ginger. Nous allons rencontrer des personnages extravagants, délirants, amusants. Ils sont assez intéressants chacun autant qu'ils sont.

Venons en à l'histoire. Cela va cependant être difficile à discuter sans vous spoiler mais je vais faire de mon mieux. L'avantage de cette histoire, c'est qu'une fois que l'on est dedans on le reste croyez moi. Il ne faut pas cependant penser au fait que ce n'est pas cohérent à la réalité car il y a beaucoup de chose absurde dans ce livre, ce qui rend la chose très drôle et amusante. Je ne sais pas ce qui se passe dans la tête dans l'auteur, mais une chose est sur il a énormément d'imagination. Dans cette histoire, vous allez passer du rire à l'horreur en à peine quelques lignes et je trouve ça extraordinaire car peu d'auteurs peuvent et savent le faire de nos jours.

A présent, voyons l'écriture de l'auteur et de l'histoire. Cette dernière m'a beaucoup surprise. Car certes c'est un jeune auteur qui écrit mais il écrit avec une telle facilité que cela en est impressionnant. De plus l'imagination folle qu'il met dans ce livre est juste extraordinaire. D'habitude je n'aime pas les écritures familières, mais cela ne m'a pas trop dérangé ici. Notamment car cela est fait pour coller aux personnages ainsi qu'à l'histoire. Ce que je trouve c'est que lorsque l'on ressort de notre lecture, on en vient limite à se méfier des canards par la suite.

Mon avis. Je dois dire que j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre. Notamment car la plupart des éléments sont de bonnes idées: l'histoire en elle-même, le personnage principal, l'écriture familière de l'auteur mais qui rends l'histoire intéressante. Alors certes après on devient parano avec les canards mais sinon tout va bien. Je vous conseille plus que fortement de lire cette histoire qui vous surprendra j'en suis sur.




❧ NOTATION :


100 000 canards par un doux soir d'orage, de Thomas Carreras chez Sarbacane

1 commentaire: