mercredi 30 septembre 2015

Blackwood, le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan chez Hachette

Blackwood, le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan chez Hachette

 Titre : Blackwood, le pensionnat de nulle part
 Auteur :Lois Duncan
 Editeur : Hachette
 Collection : Blackmoon
 Date de sortie :26 aout 2015
 Genre :Fantastique, Jeunesse
 Nb de pages : 288 pages
 Prix : 16€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«A l'instant où elle pose les yeux sur l'imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l'année, un sentiment d'angoisse s'empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s'il y avait quelque chose de maléfique à l'intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d'étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s'intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d'étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l'enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis... car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender. »



❧ MON AVIS :

En ce qui concerne ce livre, je dois dire qu'avant de le recevoir je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je n'avais entendu personne en parler sur la blogosphère et sur booktube. Ce qui est assez surprenant car j'ai cru comprendre que cet auteur est assez connu (surtout pour son livre "Comme un mauvais rêve"). Bon je dois dire que moi-même avant de lire ce livre, je n'avais entendu parler de lui donc bon. Mais peut-être n'était-ce pas si mal. Quoi qu'il en soit, je remercie la maison d'édition Hachette pour cet envoi. J'ai passé un très bon moment de lecture mais ce n'est pas un coup de coeur à cause d'un petit hic.

Résumons un peu. A l'instant où elle pose les yeux sur l'imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l'année, un sentiment d'angoisse s'empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s'il y avait quelque chose de maléfique à l'intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d'étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s'intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d'étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l'enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis... car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

Je vous ai mis un résumé un peu plus fourni que celui que j'avais au dos du livre, car je dois dire que ce dernier lorsqu'on le lit ne nous donne absolument pas envie de le lire. Tandis que si j'avais ce résumé, je me serais lancer sans moins de peur dans ce que j'allais me lancer. Bref, lançons nous.

Débutons par nos personnages principaux. Tout d'abord, nous avons Kit (Katherine). La jeune fille débarque au manoir avec une drôle d'impression. Petit à petit, nous apprenons à suivre ce petit bout de jeune fille qui grandit au fil des pages. Je l'ai trouvé extrêmement courageuse, sympathique, touchante et attachante mais parfois naïve. C'est-à-dire qu'elle changeait d'avis comme de chemise. Un coup elle a peur elle veut partir, puis l'instant d'après elle nous dit que finalement elle s'habitue etc. Alors que pour autant, elle sait que quelque chose cloche. Moi je ne sais pas si un lieu me fait peur, je m'en vais ou j'essaie direct de m'enfuir mais non pas elle. Nous avons trois autres personnages en plus de Kit, nous avons Linda, Sandy et Ruth. Toutes les trois sont les autres pensionnaires de Blackwood. J'ai beaucoup apprécié l'amitié entre Kit et Sandy. J'ai trouvé que cette dernière lui apporter cette petite touche en plus. Elle fait enfin douter Kit sur ce qui se passe. Cependant les deux autres et spécialement Linda, je ne pouvais pas l'encadrer. De plus, je trouvais que son rôle était juste inutile. M'enfin dans toute histoire, je suppose qu'il faut une nunuche. Il y également trois autres personnages en plus de ces demoiselles, Jules le fils de la directrice, Mme Duret la directrice et Mr Farley le professeur de maths. J'ai trouvé Mme Duret méchante, malsaine, manipulatrice, vicieuse... Bref la méchante de l'histoire. L'histoire se concentre tout de même principalement sur les quatre jeunes filles. 

A présent, venons en à l'histoire et l'intrigue. Je dois dire que je ne m'attendais absolument pas à ça. L'auteur m'a vraiment surprise avec cette intrigue. Le suspense est à son comble tout le long du livre et c'est d'ailleurs ce qui nous fait avancer car l'on veut absolument en savoir plus. De plus les chapitres sont courts, on n'avance donc à une vitesse impressionnante. Et avant que l'on s'en rende compte, nous sommes déjà à la fin de l'histoire. Et là arrive mon hic. J'ai été déçue par cette fin, je m'attendais à quelque chose de plus rechercher, quelque chose de plus...whaouh. J'espère qu'il y a une suite à ce livre car ce ne peut absolument pas ce terminer comme ça. Ce n'est pas possible ou alors le but de l'auteur est de jouer avec nos nerfs.

Mon avis. J'ai passé un excellent moment et qui aurait pu finir encore mieux si seulement je n'avais pas eu cette fin. J'espère qu'une seule chose que l'auteur va faire une suite à ce livre car sinon je serais extrêmement déçue. En tout cas si vous cherchez une histoire pour Halloween je vous conseille fortement celle-ci. 


❧ NOTATION :

Blackwood, le pensionnat de nulle part, de Lois Duncan chez Hachette

3 commentaires:

  1. Je vois ce livre partout en ce moment, rien que la couverture est magnifique, et il me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer