dimanche 7 février 2016

Les intrus, de Lauren Oliver chez Hachette

Les intrus, de Lauren Oliver chez Hachette

 Titre : Les intrus
 Auteur :Lauren Oliver
 Editeur : Hachette
 Collection : Littérature Contemporaine
 Date de sortie :14 Octobre 2015
 Genre :Fantastique
 Nb de pages : 384 pages
 Prix : 19€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Hantée par des souvenirs d'enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun, en espérant qu'un jour, enfin, ils pourront quitter les lieux à tout jamais. La très guindée Alice et la cynique Sandra, toutes deux mortes depuis longtemps, sont peu disposées à laisser la place aux nouveaux occupants. Les deux fantômes jouent des coudes pour rester maîtresses de leur propriété au travers de laquelle elles communiquent : escalier qui grince, radiateur qui siffle et ampoules qui grésillent remplacent les mots pour communiquer avec les nouveaux locataires. Mais bientôt, les vivants comme les morts seront confrontés à leur passé et à des vérités douloureuses... »

❧ MON AVIS :
 
Lorsque j'ai reçu le programme de janvier, février et que j'ai vu ce livre, j'ai été très tenté notamment car j'ai pu voir qu'il était écrit par Lauren Oliver. Le dernier que j'ai pu lire était « Panic » est j'avais pensé un bon moment, cependant je trouvais que cela manquait d'approfondissement. Je voulais donc retenter ma chance avec cette auteure. Malheureusement je crains que cela ne passe pas avec moi. Encore une fois, j'ai été déçue. Je retenterais surement ma chance. En tout cas, je remercie les éditions Hachette pour l'envoi. 

Résumons un peu. À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Hantée par des souvenirs d'enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun, en espérant qu'un jour, enfin, ils pourront quitter les lieux à tout jamais. La très guindée Alice et la cynique Sandra, toutes deux mortes depuis longtemps, sont peu disposées à laisser la place aux nouveaux occupants. Les deux fantômes jouent des coudes pour rester maîtresses de leur propriété au travers de laquelle elles communiquent : escalier qui grince, radiateur qui siffle et ampoules qui grésillent remplacent les mots pour communiquer avec les nouveaux locataires. Mais bientôt, les vivants comme les morts seront confrontés à leur passé et à des vérités douloureuses...

Commençons par les personnages. Un de nos personnages principaux n'est autre qu'Alice. Alice, tout comme le personnage de Sandra est un fantôme qui hante la maison de Richard Walker. J'ai beaucoup apprécié le personnage d'Alice. Ce qui est drôle c'est que jusqu'à un certain passage, je pensais qu'elle était décédée jeune or il s'avère que non. Cela m'a beaucoup étonné car en général en livres jeunesse, ce sont souvent des personnages jeunes. Ça change mais ça ne choque pas pour autant. Alice est sympathique, douce, s'intéresse aux gens, à leurs sentiments, attachante, touchante... J'ai vraiment aimé ce personnage. En ce qui concerne Sandra c'est tout l'inverse, son cynisme, sa méchanceté, son égoïsme, m'a fait la détesté dès le départ. Du coup je n'appréciais absolument pas lorsque le point de vue était le sien. Elle était beaucoup trop froide et méchante pour que je l'apprécie. En ce qui concerne les personnages qui « habitent » la maison je n'ai su trop quoi penser tout le long. Caroline me paraissait indifférente à l'histoire. Minna était intéressante cependant. Mais j'aurais apprécié en savoir plus encore sur elle. Quant à Trenton, je n'ai pas réussi à l'apprécier à cause du texte qui était écrit lorsque c'était son passage de narration. C'est-à-dire que c'était trop familier, a tendance sexuel. Et la manière dont cela était amené, le familier ne passe absolument pas avec moi. 

Venons-en à l'histoire et l'intrigue. Lorsque j'ai lu le speech, je me suis dit que l'idée était plutôt sympa et original. On va suivre l'histoire de deux points de vue différent finalement, tout d'abord celui des vivants, puis celui des fantômes. Que ce soit d'un côté ou de l'autre, les différents acteurs n'ont pas eu de vie facile. Ils ont tous leurs soucis et leur moyen de les résoudre. Ce qui m'a beaucoup gêner dans ce roman, c'est la lenteur de la narration. Globalement pour faire court, il n'y a presque aucune action. Et comme vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, je préfère quand il y a de l'action et peu de lenteur. Autant dire tout le contraire de ce roman. Même l'évènement qui est censé accélérer les choses, ne le fait en fait pas. Ce que j'ai regretté. Le style de l'auteur n'est en soit pas désagréable, il se lit très bien et assez vite. Cependant la lenteur que crée l'auteur empêche d'accrocher réellement à l'histoire.

Mon avis. Comme je l'ai dit auparavant, j'ai été globalement déçue car je m'attendais à mieux. Tout simplement car suite à la lecture de « Panic », j'espérais que ce livre soit plus poussé. Or la lenteur du texte et le manque d'action, n'a pas su me convaincre. Cependant je pense que je tenterais ma chance une dernière fois avec « Délirium » que j'ai dans ma PAL.


❧ NOTATION :

Les intrus, de Lauren Oliver chez Hachette

2 commentaires:

  1. Ce livre me donne envie depuis super longtemps et ton avis est le premier que je lis de négatif :/ je pense quand même lui laisser une chance !

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma PAL, mais contrairement à toi, Panic a été un coup de coeur, alors je pense que j'aimerai bien celui-ci. :)

    RépondreSupprimer