mercredi 30 mars 2016

Moi, Malala, de Malala Yousafzai chez Le livre de poche

Moi, Malala, de Malala Yousafzai chez Le livre de poche

 Titre : Moi,Malala
 Auteur :Malala Yousafzai
 Editeur : Le livre de poche
 Collection : Littérature contemporaine
 Date de sortie :4 Janvier 2016
 Genre :Autobiographie
 Nb de pages : 320 pages
 Prix : 5€50

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Élevée par des parents éclairés dans un Pakistan en pleine transformation, Malala Yousafzai a toujours été encouragée à défendre ses opinions. Son père, en créant sa propre école et en s'opposant ouvertement aux talibans, lui a montré la voie. Il a instillé en elle la soif d'apprendre, le désir de résister au traitement des femmes dans son pays. Ce jour-là, le 9 octobre 2012, Malala rentre de l'école lorsque, soudain, le bus scolaire s'arrête. Deux hommes armés lui tirent dessus. Son crime ? Avoir osé prétendre aux mêmes droits que les garçons, et avoir dénoncé les talibans qui incendient les écoles et interdisent aux jeunes filles le droit à l'éducation. Pendant dix jours, Malala reste entre la vie et la mort. Mais malgré l'exil, les menaces, les mois de rééducation, Malala est, plus que jamais, résolue à lutter pour ses convictions. »

❧ MON AVIS :

Je dois dire que pour une fois, j'avais déjà entendue parler de ce livre et ce depuis longtemps. Je ne sais pas pourquoi, je ne me suis jamais lancé plus tôt dans cette lecture. Avant même que l'on me propose, je pensais me l'acheter mais encore une fois je ne me suis jamais lancé. Peut-être avais-je peur que cela soit trop compliqué à comprendre ou je ne sais pas. Quoi qu'il en soit, je suis très heureuse de l'avoir enfin lu et je recommande à tout le monde à le lire. Je remercie les éditions Hachette et Le livre de poche pour me l'avoir envoyé.

Résumons un peu. Lorsque les talibans ont pris le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille a élevé la voix. Refusant l'ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzai résolut de se battre pour continuer d'aller à l'école. Son courage faillit lui coûter la vie. Le 9 octobre 2012, alors qu'elle n'avait que quinze ans, elle fut grièvement blessée par un taliban dans un car scolaire. Cet attentat censé la faire taire n'a que renforcé sa conviction dans son combat, entamé dans sa vallée natale pour la conduire jusque dans l'enceinte des Nations unies. À seize ans à peine, Malala Yousafzai est la nouvelle incarnation mondiale de la protestation pacifique et la plus jeune candidate de l'histoire au prix Nobel de la paix. Moi, Malala est le récit bouleversant d'une famille exilée à cause du terrorisme ; d'un père qui envers et contre tout a fondé des écoles ; de parents courageux qui, dans une société où les garçons sont rois, ont manifesté un amour immense à leur fille et l'ont encouragée à s'instruire, à écrire, à dénoncer l'insoutenable et à exiger, pour toutes et tous, l'accès au savoir.

Encore une fois, je ne peux pas faire une chronique typique, c'est-à-dire avec personnages, intrigues et histoires puisqu'il s'agit ici d'une autobiographie. Je voudrais également dire, que cette chronique n'ait pas faite pour créer la polémique mais pour parler de ce qu'a vécue la jeune Malala. Voila.

Bien évidemment on connait tous l'histoire de cette jeune fille depuis qu'elle a eu le prix Nobel, a parlé à l'ONU... mais peu de gens savent comment cette dernière en est arrivée là. Son combat pour l'éducation a commencé lorsqu'elle était très jeune, environ 10 ans. A travers ce livre, Malala va nous raconter la montée des talibans au Pakistan. On va d'ailleurs voire comment la vie heureuse de Malala, va passer par la montée de l'extrémisme, les choses qui ne bougent pas, puis bien sur son combat pour l'éducation des filles et bien évidemment on finit sur là où elle vit actuellement (Birmingham). Ce qui est assez admirable, c'est qu'elle vit désormais dans un pays plus sûr, plus « riche » et pourtant son pays lui manque et elle veut y retourner, j'étais vraiment admirative de la demoiselle.

Je dois dire que ce livre m'a beaucoup touché car j'ai trouvé Malala juste magique. Elle est extrêmement courageuse, c'est une battante... Et ce dès le départ on peut le ressentir, même si elle a tout de même un peu « peut » elle reste forte. Notamment -et cela on le remarque beaucoup- grâce à son père. C'est deux-là sont indissociable. Il est celui qui va donner l'envie à Malala de se battre et de défendre le droit des femmes (notamment car c'est le directeur de son école de filles). Malala nous dit au début de son livre qu'elle voulait être médecin mais que très vite elle a changé ses plans pour devenir politicienne. Et on la voit bien devenir comme telle, notamment grâce à la manière dont elle écrit son livre. On la sent parfaitement engager pour sa cause et pour la cause de toutes les femmes.

Mon avis. C'est un livre poignant, touchant... Ce livre n'est pas qu'une autobiographie. C'est un livre qui clairement nous fait réfléchir et nous fait voir les choses de manière différente. Qui plus est, Malala met bien -cartes sur tables- ce qu'est réellement la religion musulmane. C'est d'ailleurs pour cela que je pense que nombreuses personnes devraient lire ce livre, car ils pourraient apprendre beaucoup.


❧ NOTATION :

Moi, Malala, de Malala Yousafzai chez Le livre de poche

1 commentaire:

  1. J'ai adoré ce livre!Comme tu le dis, ça fiat réfléchir sur nos vies à nous. Malala est une personne très forte...

    RépondreSupprimer