dimanche 22 mai 2016

Les malheurs de Sophie: le roman du film, de Christophe Honoré chez Hachette

Les malheurs de Sophie: le roman du film, de Christophe Honoré chez Hachette

 Titre : Les malheurs de Sophie: le roman du film
 Auteur :Christophe Honoré
 D'après l'oeuvre de :La comtesse de Ségur
 Editeur : Hachette
 Collection : Films & Séries TV
 Date de sortie :30 Mars 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages : 240 pages
 Prix : 14€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Loin d'être une petite fille modèle, Sophie de Réan ne fait que des bêtises ! Sa mère, son cousin Paul et ses amies Camille et Madeleine ont beau essayer de l'entraîner dans la bonne voie, les tentations sont toujours trop fortes. Cependant, sa mère a d'autres soucis : elle doit partir en Amérique. Sa réticence est comme un mauvais présage : madame de Réan se noie pendant la traversée. Et bientôt, le père de Sophie, qui s'est remarié avec madame Fichini, succombe à la maladie. Ce qu'il ignore, c'est qu'au lieu de protéger sa fille en lui donnant une nouvelle mère, le père de Sophie l'a placée entre les mains de la plus cruelle des marâtres qui, de retour en France, fait de la vie de Sophie un véritable enfer. Seule madame de Fleurville, la mère de Camille et de Madeleine, se rend compte du calvaire de la fillette. Elle propose alors à madame Fichini de la prendre sous son aile. »
 
❧ MON AVIS :
 
Comme tout le monde je pense, vous avez tous entendu parler un jour des « Malheurs de Sophie ». Je me souviens lorsque j'étais plus jeune, je regardais cela à la télévision et j'adorais. Je dois dire que j'avais lu chez la bibliothèque rose, l'original de la Comtesse de Ségur et j'avais beaucoup aimé. Cependant, cela remonte à très longtemps. J'étais donc très heureuse de pouvoir me replonger dans cette histoire, avec en plus cette fois des illustrations du film. Je remercie les éditions Hachette pour cet envoi. J'ai passé un bon moment mais je suis tout de même un poil déçue. 

Résumons un peu. Loin d'être une petite fille modèle, Sophie de Réan ne fait que des bêtises ! Sa mère, son cousin Paul et ses amies Camille et Madeleine ont beau essayer de l'entraîner dans la bonne voie, les tentations sont toujours trop fortes. Cependant, sa mère a d'autres soucis : elle doit partir en Amérique. Sa réticence est comme un mauvais présage : madame de Réan se noie pendant la traversée. Et bientôt, le père de Sophie, qui s'est remarié avec madame Fichini, succombe à la maladie. Ce qu'il ignore, c'est qu'au lieu de protéger sa fille en lui donnant une nouvelle mère, le père de Sophie l'a placée entre les mains de la plus cruelle des marâtres qui, de retour en France, fait de la vie de Sophie un véritable enfer. Seule madame de Fleurville, la mère de Camille et de Madeleine, se rend compte du calvaire de la fillette. Elle propose alors à madame Fichini de la prendre sous son aile.

Alors pour que l'on soit bien clair avant de commencer. Je sens que beaucoup de vous, vont me dire « oui tu aurais dû te douter que ce ne serait pas pareil puisqu'il s'agit du roman du film ». Certes je ne doutais pas là-dessus, toutefois ce qui m'a surprise et un peu déçue c'est de retrouver dans ce livre un mélange des deux livres : « Les malheurs de Sophie » et « Les petites filles modèles ». Je pense qu'il était possible de consacrer un film au premier et un film au second. Mais là les deux en même temps, cela m'a beaucoup dérangé.

Venons-en donc aux personnages. Nous avons bien évidemment Sophie. J'ai aimé retrouvé tous ses petits caprices, toutes ses petites bêtises... La jeune fille est pleine de malice, pleine de vie. En soi elle ne pense jamais en mal, seulement à s'amuser et trouver une solution avec les moyens du bord. Personnellement je m'y suis retrouvée en elle. Ce qui est mignon chez Sophie, c'est lorsqu'elle est prise sur le fait. Elle est constamment prise de remords, toutefois cela ne l'empêche pas de recommencer. Pour les autres personnages, nous avons Madame de Réan, Paul, Camille, Marguerite, Noémie... La plupart d'entre eux sont assez secondaire face à Sophie. Ce qui m'a surpris cependant et que je ne me souvenais pas, c'est que Madame de Réan pouvait aussi bien être aimante, mais être également très distante face au comportement de Sophie. Cela me perturbait car je l'ai trouvé parfois sympathique et parfois je ne comprenais pas sa façon de réagir. Quant à Paul, on ne sait malheureusement pas grand-chose de lui. La seule chose qui ressort beaucoup chez ce personnage, c'est sa jalousie envers sa cousine Sophie. Pour Camille et Marguerite, il s'agit en effet des petites filles modèles. Cependant nous ne rentrons pas dans les détails de leurs caractères, ni rien. On sait juste qu'elles sont des modèles. Noémie est quant à elle, la bonne de Sophie. Je l'ai trouvé fort sympathique et sévère quand il le fallait. 

Venons-en à présent à l'histoire. L'histoire concerne donc principalement Sophie. C'est notre unique fil rouge. En effet, il s'agit sinon de plusieurs petites histoires avec les différents malheurs qui arrivent à Sophie. Excepté dans la deuxième partie du livre, où le fil conducteur est Madame de Fleurville et les petites filles modèles. Nous retrouvons quand même Sophie mais elle n'est plus au premier plan. Comme j'ai dit un peu plus haut, j'ai été assez surprise de ce mélange. Je m'attendais à ce que cela soit centré sur les malheurs de Sophie, or ce ne fut pas le cas. De plus j'aurais souhaité plus de précisions sur les caractères des personnages, des situations... Il est clair pour le lecteur que cela est tiré du roman et non l'inverse. J'ai passé un bon moment, mais je suis quand même déçue. 

Mon avis. Je pense que ce livre peut-être une bonne idée de comparaison avec des élèves, enfants par exemple. Entre les vrais livres et celui-ci. Il s'agit d'un gros résumé « Des malheurs de Sophie » et « Des petites filles modèles ». C'est d'ailleurs pour cela que je suis assez déçue, car je m'attendais à ce que l'on se concentre sur un livre et non deux. De plus j'aurais souhaité plus de précisions sur les caractères des personnages, sur les situations... Cela peut cependant plaire aux enfants qui auront vu le film, je pense.

❧ NOTATION :

Les malheurs de Sophie: le roman du film, de Christophe Honoré chez Hachette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire