dimanche 19 juin 2016

Le garçon au sommet de la montagne, de John Boyne chez Gallimard

Le garçon au sommet de la montagne, de John Boyne chez Gallimard
 Titre : Le garçon au sommet de la montagne
 Auteur :John Boyne
 Editeur : Gallimard
 Collection : Romans Ado
 Date de sortie :9 Juin 2016
 Genre :Jeunesse, Drame
 Nb de pages : 272 pages
 Prix : 13€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit Pierrot mène une vie insouciante et heureuse à Paris. Devenu orphelin, il rejoint sa tante, en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Sauf qu'il ne s'agit pas d'une maison ordinaire. C'est le Berghof, la résidence secondaire d'Hitler. Pierrot va découvrir un nouveau monde, fascinant et monstrueux. »

❧ MON AVIS :

Lorsque j'ai reçu ce livre je ne pouvais pas être plus heureuse. Comme vous le savez depuis le temps, je lis beaucoup de livres concernant la Seconde Guerre Mondiale. C'est donc tout naturellement que je connaissais déjà le travail de John Boyne. En effet j'avais eu l'occasion auparavant de lire « Le garçon en pyjama rayé », mais aussi « Mon père est parti à la guerre ». Ce sont deux livres que j'avais beaucoup apprécié. J'étais donc heureuse de découvrir son nouveau livre. Je remercie les éditions Gallimard car j'ai encore passé un excellent moment.

Résumons un peu. A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit Pierrot mène une vie insouciante et heureuse à Paris. Devenu orphelin, il rejoint sa tante, en Allemagne dans une maison en haut de la montagne. Sauf qu'il ne s'agit pas d'une maison ordinaire. C'est le Berghof, la résidence secondaire d'Hitler. Pierrot va découvrir un nouveau monde, fascinant et monstrueux.

Parlons dans un premier temps des personnages. Notre personnage principal n'est autre que Pierrot Fischer. On découvre un petit garçon au départ avec une vie de famille difficile et ce dû au reste de la Grande Guerre. C'est un garçon naïf, qui découvre la vie, se pose beaucoup de questions... Au début du livre on apprécie beaucoup ce petit garçon devenu orphelin, on le trouve touchant, attachant, on s'attriste pour lui durant les différentes situations. Puis les années passent et notre haine envers ce jeune homme commence à grandir. On comprend rapidement qu'il est contrôlé, mais on ne comprend pas qu'il puisse aller aussi loin dans ses actions. J'avais parfois envie de lui mettre une baffe pour qu'il retrouve son identité d'origine et qu'il arrête d'être aussi naïf et influençable. C'est un personnage très bien construit et tout en complexité malgré tout. Cela nous fait comprendre que cela a pu en effet arrivé plusieurs fois durant cette époque. En ce qui concerne les autres personnages, ils sont assez secondaires. Nous avons bien évidemment le Führer, la tante de Pierrot Béatrix, le conducteur du Führer Ernst... En ce qui concerne Béatrix, on comprend pourquoi elle fait venir son neveu, cependant on doute fortement sur son choix plus le temps passe. On la trouve désemparé et son sort nous attriste, de même que pour le sort d'Ernst. Quant au Führer et bien on ne peut que le détester. Il est tel qu'on le connait et cela suffit à camper sur nos positions.

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. Et bien je dis encore une fois bravo à John Boyne. Notamment car une fois le livre en main, je n'ai pas pu le délaissé. J'ai été complétement happé par cette histoire. C'était la première fois que je lisais une histoire comme celle-ci. L'idée de faire venir un jeune garçon au Berghof et qui changerait son point de vue sur la situation (de la guerre, des juifs...). On se rends compte grâce à cette histoire de l'influence que peut avoir l'entourage sur un jeune garçon qui grandit. Et on voit également jusqu'où peut aller cette traitrise envers « sa famille, son pays, ses amis... ». Cela nous montre également bien qu'il n'y avait de personnes parfaites, cela dépend de l'entourage, de l'influence. Pour moi l'histoire était très bien écrite, même si j'aurais aimé en savoir un peu plus par exemple sur son passage à l'orphelinat, sur la vie des sœurs... J'ai beaucoup apprécié que l'auteur fasse un retour après la guerre sur ce qui est arrivé aux différents personnages rencontrés durant l'histoire. Cela permet de ne pas les oublier, de ne pas les mentionner qu'une seule fois. Pour l'écriture de l'auteur, je l'ai trouvé tout autant envoutante et enivrante que d'habitude. Il nous emmène réellement dans cette époque sombre de l'histoire.

Mon avis. Il s'agit presque d'un coup de cœur. J'ai tout simplement adoré cette histoire qui nous montre que personne n'était parfait durant la Seconde Guerre Mondiale. Selon l'entourage que nous avions, on pouvait se retrouver influencé dès le plus jeune âge dans cet univers sombre. Et ça beaucoup de français et d'allemands feraient mieux de ne pas l'oublier. Je remercie John Boyne d'avoir écrit cette histoire.

❧ NOTATION :

Le garçon au sommet de la montagne, de John Boyne chez Gallimard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire