mercredi 15 juin 2016

Retour sur terre, de Mélanie Rose chez L'Archipel

Retour sur terre, de Mélanie Rose chez L'Archipel


 Titre : Retour sur terre
 Auteur :Mélanie Rose
 Editeur : L'Archipel
 Collection : Romans
 Date de sortie :Octobre 2015
 Genre :Contemporaine
 Nb de pages : 402 pages
 Prix : 22€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Michaela Anderson, une jeune Anglaise de 25 ans travaillant dans une compagnie d'assurances, a accepté de participer avec quelques collègues à un baptême de saut en parachute. Au moment de s'élancer dans le vide, la dernière, elle est emportée par une bourrasque qui l'éloigne des autres... Quand elle retrouve la terre ferme, l'aérodrome est désert, sa voiture a disparu et il fait presque nuit. C'est alors qu'elle découvre avec stupeur sa photo sur des affichettes prétendant qu'elle a disparu... il y a six ans et demi ! Qu'a-t-il bien pu se passer ? Aurait-elle perdu la raison ? Serait-elle devenue amnésique ? A-t-elle été victime d'une faille spatiotemporelle ? Mais, surtout, qu'a-t-elle bien pu faire au cours de tout ce temps ? »

❧ MON AVIS :

Il me semble que contrairement à certains romans, j'ai demandé celui-ci un peu au pif. Je m'explique, depuis quelque temps j'apprécie réellement le contemporain (peut-être parce que je vieillie). Donc lorsque les éditions l'Archipel m'ont proposé ce roman, je me suis dit c'est du contemporain, pourquoi pas. Et je ne suis globalement pas déçue. J'ai passé un bon moment de lecture. Je remercie donc les éditions l'Archipelpour cet envoi.

Résumons un peu. Michaela Anderson, une jeune Anglaise de 25 ans travaillant dans une compagnie d'assurances, a accepté de participer avec quelques collègues à un baptême de saut en parachute. Au moment de s'élancer dans le vide, la dernière, elle est emportée par une bourrasque qui l'éloigne des autres... Quand elle retrouve la terre ferme, l'aérodrome est désert, sa voiture a disparu et il fait presque nuit. C'est alors qu'elle découvre avec stupeur sa photo sur des affichettes prétendant qu'elle a disparu... il y a six ans et demi ! Qu'a-t-il bien pu se passer ? Aurait-elle perdu la raison ? Serait-elle devenue amnésique ? A-t-elle été victime d'une faille spatiotemporelle ? Mais, surtout, qu'a-t-elle bien pu faire au cours de tout ce temps ?

Tout d'abord je me dois de préciser, que contrairement à certaines personnes je ne connaissais absolument pas l'auteur et donc par conséquent, ni ses précédents romans. Je me suis donc lancée à l'aveugle dans ce roman.

Commençons comme toujours par les personnages. Nous avons tout d'abord notre personnage principal Michaela Anderson. C'est une jeune femme de 25 ans, jeune mais extrêmement mature. En effet cette dernière vit avec un homme qui a déjà une petite fille Abigail et qui a 8 ans. La jeune femme joue alors un « second » rôle de maman pour la petite fille. Et c'est d'ailleurs ce qui l'a rendu très mature, apte à prendre des décisions rapidement, essayer d'apaiser et calmer les choses tout en trouvant des solutions... En soit j'aurais pu apprécié ce personnage, cependant à cause d'évènements qui vont lui arriver ; je trouve qu'elle change très vite son avis, ses sentiments...Je trouve cela un peu incompréhensible car même si elle est peu perdue, cela n'explique certains de ces agissements. J'ai – je dois dire – beaucoup apprécié son côté protecteur, maternel... Pour les autres personnages principaux, nous avons plusieurs Matt, Calum, Abigail... Je n'ai absolument pas apprécié Matt, car je trouvais qu'il prenait avantage de la situation. Même s'il voulait le bien de la demoiselle, je ne voyais que l'avantage pris sur elle. Quant à Calum, j'ai trouvé qu'il se rabaissait, qu'il ne se battait absolument pas, il laissait les choses se passer. Et c'est dommage car on aurait pu avoir tellement plus avec lui. De même qu'avec sa fille Abigail. Alors elle je l'appréciais, mais je n'ai pas aimé la manière dont l'auteur l'a décrit et construit son personnage. J'avais l'impression de me visualiser un cliché que tout le monde a. Mais je trouvais son fond intéressant et qui aurait pu être également creuser un peu plus.

Venons-en maintenant à l'histoire et l'intrigue. C'est là que ça coince. Comme beaucoup de personnes, j'ai dévoré le livre. Cependant les incohérences, la crédibilité de l'histoire et les clichés présents gâchent un peu le paysage. Alors quand je parle de crédibilité, en soit l'histoire de disparition en plein vol et qui l'a fait apparaitre 6 ans et demi après, ça cela ne me dérange absolument pas. Au contraire j'ai adoré l'idée et le concept. Mais c'est l'amoncellement de clichés qui rends l'histoire peu crédible. *SPOILERNous avons tout d'abord le fait que c'est une jeune femme qui se retrouve avec un homme ayant déjà une petite fille (d'une autre femme) ... La jeune femme (« Grace ») est morte de maladie. Lorsque Michaela revient, la petite fille est devenue une adolescente gothique (qui ne va pas au lycée, fume des joints, boit...). Bref j'en passe *FIN DE SPOILER* Mais il n'y a pas que ça. Que l'auteur veuille que les lecteurs se posent des questions tout au long de leur lecture, je suis d'accord. Mais qu'il n'y ait absolument aucune réponse de la part de l'auteur, là je dis non. On a un semblant de réponse, de ce qui a pu lui arriver mais ce ne sont que des hypothèses, nous n'avons aucune réponse à la fin du livre. Et en parlant de cette fin, on ne peut pas appeler cela réellement une fin, car c'est tellement flou et c'est tellement vague, qu'il s'agit plus que de laisser les lecteurs se faire une idée. Cela m'a extrêmement déçue.

Mon avis. J'ai passé un bon moment mais malheureusement plusieurs points sont venus ternir ma lecture : les clichés, le manque de crédibilité de l'histoire, les personnages peu attachants... C'est réellement dommage car la trame de l'histoire était vraiment bonne. De plus je trouvais que l'évènements marquant était vraiment intriguant et je pensais donc que cela allait m'amener dans un monde réellement autre mais là. Je suis un poil déçue et sur ma faim.

❧ NOTATION :

Retour sur terre, de Mélanie Rose chez L'Archipel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire