dimanche 31 juillet 2016

Moi, Gulwali, Réfugié à 12 ans, de Gulwali Passarlay chez Hachette

Moi, Gulwali, Réfugié à 12 ans, de Gulawli Passarlay chez Hachette

 Titre : Moi, Gulwali, réfugié à 12 ans
 Auteur :Gulwali Passarlay
 Editeur : Hachette
 Collection : Témoignages
 Date de sortie :20 Janvier 2016
 Genre :Témoignage
 Nb de pages :456 pages
 Prix : 17€00

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«« J'ai jeté un coup d'œil à ma mère pour me rassurer. Elle nous a fixés, mon frère Hazrat et moi, avec tant d'intensité que j'ai pensé que son regard de feu allait me transpercer le crâne. ? Soyez courageux. C'est pour votre bien ! Et alors, elle a dit quelque chose qui m'a gelé le cœur. ? Aussi mal que les choses tournent, ne revenez jamais. » À seulement douze ans, Gulwali Passarlay fuit l'Afghanistan. Pour trouver asile, il traverse l'Europe, surmonte la faim, la maladie, la corruption, la cruauté des passeurs, la noyade à laquelle il échappe de justesse... Mais il fait aussi quelques rencontres formidables, glanant un peu de lumière dans ce cauchemar qui durera près de treize mois. L'histoire extraordinaire de Gulwali est celle d'un réfugié ordinaire, celle de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui, s'accrochant à l'espoir d'une vie meilleure, sont prêts à braver la mort. Une histoire indispensable. »

❧ MON AVIS :

Depuis quelques temps, je lis de plus en plus de témoignages. Notamment car je me suis rendu compte que cela nous apporte beaucoup de choses, autant sur le plan sur le plan humain, que sur le plan de la connaissance de notre monde... C'était donc tout naturellement que j'avais demandé aux éditions Hachette de recevoir celui-ci. Je les remercie d'ailleurs pour l'envoi. J'ai passé un bon moment en compagnie de ce livre, ce n'est pas un coup de cœur ; mais j'ai tout de même apprécié ma lecture.

Résumons un peu. « J'ai jeté un coup d'œil à ma mère pour me rassurer. Elle nous a fixés, mon frère Hazrat et moi, avec tant d'intensité que j'ai pensé que son regard de feu allait me transpercer le crâne. ? Soyez courageux. C'est pour votre bien ! Et alors, elle a dit quelque chose qui m'a gelé le cœur. ? Aussi mal que les choses tournent, ne revenez jamais. » À seulement douze ans, Gulwali Passarlay fuit l'Afghanistan. Pour trouver asile, il traverse l'Europe, surmonte la faim, la maladie, la corruption, la cruauté des passeurs, la noyade à laquelle il échappe de justesse... Mais il fait aussi quelques rencontres formidables, glanant un peu de lumière dans ce cauchemar qui durera près de treize mois. L'histoire extraordinaire de Gulwali est celle d'un réfugié ordinaire, celle de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui, s'accrochant à l'espoir d'une vie meilleure, sont prêts à braver la mort. Une histoire indispensable.

Comme il s'agit d'un témoignage, je ne peux vous faire une chronique comme j'ai l'habitude de faire, c'est-à-dire : les personnages, l'intrigue... Je vais faire comme je le sens et j'espère que vous apprécierez.

Cette histoire est un pur témoignage de ce qu'a vécu Gulwali et on le ressent bel et bien à travers cette écriture. On ressent la terreur, la dureté des situations, on ressent toutes les émotions de notre protagoniste. Cela nous touche au plus profond de notre être. Pour nous français, on a cette impression d'irréel, cependant cela fait partie du quotidien de milliers de personnes tous les jours. Grâce à ce récit on prend conscience de ce qui se passe pour ceux qui fuient leur pays.

Gulwali Passalay, nous explique sa traversée vers un monde qu'il pense meilleur. Sa mère a payé des passeurs afin de faire passer ses fils, Gulwali et Hazrat, depuis l'Afghanistan jusqu'en Grèce. Ils pensaient que cela serait simple, mais cela va s'avérer beaucoup plus complexe et dangereux. Toutefois, Gulwali ne va pas abandonner et va poursuivre son chemin. A travers le récit on se rend compte de ce qu'est capable un enfant de 12 ans qui a une forte volonté d'avancer.

Le parcours que fait notre protagoniste n'est pas sans danger, bien au contraire. Honnêtement je savais que c'était dangereux mais pas à ce point-là. On découvre toutes ses difficultés qu'ils vont rencontrer en fuyant leur pays. Leurs conditions de vies sont juste horribles, ils meurent de faim, de soif ; dorment dans des endroits plus qu'insalubres, prennent des bateaux qui ne devraient même plus circuler... Ils donnent tous leurs argents aux passeurs afin de fuir la misère, cependant ces derniers les envoient parfois à la mort. Le périple de notre protagoniste a duré plus d'un an.

Ce que j'ai bien apprécié dans ce livre, c'est que Gulwali Passarlay nous parle également de sa vie d'avant en Afghanistan. Il n'y a donc pas que du mauvais. On apprend sa manière de vivre, ses coutumes de son pays... J'aime découvrir ce genre de chose car cela nous fait voyagé. J'avais déjà beaucoup apprécié ce peuple avec Malala notamment, mais je dois dire de redécouvrir une autre personne qui parle de ce peuple et qui parle de la même manière des patchounes... Et bien je dois dire que j'aime beaucoup. J'ai l'impression de voir une vraie unité dans cette communauté et je pense que c'est le plus important. Malgré la guerre, ils arrivent à garde cet esprit d'unité et ils ont raison.

Mon avis. C'est un livre que je conseille fortement de lire. Notamment car cela permet de mieux comprendre ce que vivent les migrants au jour le jour. Avant de juger, nous devrions en apprendre plus sur leurs conditions et essayer de les aider. Quand j'ai lu ce livre, cela m'a ouvert les yeux sur ce qu'ils vivent. Cette histoire est malgré tout une très belle histoire, touchante et bouleversante. Cela vous fera forcément réfléchir.

❧ NOTATION :

Moi, Gulwali, Réfugié à 12 ans, de Gulawli Passarlay chez Hachette

1 commentaire:

  1. Je le connaissais pas du tout et ça me tente pas mal ! Même si je suis pas tellement témoignage celui à l'air poignant et informatif :)

    RépondreSupprimer