dimanche 30 avril 2017

Paris-Bagdad, de Olivier Ravanello chez Le livre de poche

Paris-Bagdad, de Olivier Ravanello chez Le livre de poche

 Titre : Paris-Bagdad
 Auteur :Olivier Ravanello/align]
 Editeur : Le livre de poche
 Collection :Littérature contemporaine
 Date de sortie :15 Février 2017
 Genre :Témoignage, Contemporaine
 Nb de pages :192 pages
 Prix : 4€95
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«En vacances à Paris, Jules, seize ans, doit suivre sa tante journaliste, appelée à réaliser au plus vite un reportage à Bagdad ! À l'hôtel Palestine, il découvre le quotidien des journalistes ; dehors, il y a, en vrai, ce qu'il a vu tant de fois à la télévision : des chars, des hommes armés, des Américains... Il fait aussi la connaissance de Bilal, un jeune Irakien. Et quand Jules découvre que son nouvel ami s'est fait enlever, il décide de lui venir en aide par tous les moyens. »
 
❧ MON AVIS :
 
J'ai reçu ce livre il y a un petit moment. Je voulais absolument le lire car je savais que cela sortirait des lectures que j'ai l'habitude de lire. Je le gardais pour un moment où je serais en condition, je savais que l'on parlerait de sujets difficiles. Toutefois je trouvais cela bien d'avoir le point de vue pour une fois de journaliste et non de civils et d'avoir leurs traces écrites de leurs recherches. Quoi qu'il en soit, je remercie les éditions Hachette et livre de poche pour cet envoi. J'ai passé un très bon moment avec livre.

Résumons un peu. En vacances à Paris, Jules, seize ans, doit suivre sa tante journaliste, appelée à réaliser au plus vite un reportage à Bagdad ! À l'hôtel Palestine, il découvre le quotidien des journalistes ; dehors, il y a, en vrai, ce qu'il a vu tant de fois à la télévision : des chars, des hommes armés, des Américains... Il fait aussi la connaissance de Bilal, un jeune Irakien. Et quand Jules découvre que son nouvel ami s'est fait enlever, il décide de lui venir en aide par tous les moyens.

Parlons dans un premier temps des personnages. En effet même s'il s'agit de journaliste, l'auteur a décidé de raconter cela de manière un petit peu romancé et de changer quelques noms. Nos deux personnages principaux ici sont Jules et sa tante. La tante de Jules est celle qui est journaliste et Jules souhaite le devenir. Alors lorsque sa tante doit partir à Bagdad et qu'elle n'a personne à qui laissé son neveu et qu'elle obligé de le prendre avec lui ; celui-ci est plus qu'heureux car c'est son opportunité de journaliste. Donc on comprend dès le début que ce lycéen est fou, non je rigole. Disons qu'il est opportuniste et on peut le comprendre, une chance comme ça ne se représentera surement pas. Toutefois aller dans un endroit comme Bagdad, très honnêtement ce n'est pas Disneyland. Sa tante aurait pu le laissé seul à Paris, c'est quand même un lycéen. Mais non en bonne tante irresponsable, emmenons le dans un endroit ultra dangereux. Hormis, ce petit point c'est un personnage très curieux, qui tient aux autres et qui ne les abandonne pas si facilement. J'ai bien apprécié ce personnage, il était touchant car il s'inquiète pour les autres peu importe leur culture, leur histoire... J'ai eu un peu plus de mal avec sa tante car elle est beaucoup trop irresponsable, ignorante et finalement peu attachante. Il y a bien évidemment d'autres personnages, comme Bilal et d'autres journalistes. Malheureusement ici, c'est un court récit et on ne rentre pas assez dans la description de ceux-ci. J'aurais souhaité en savoir davantage sur tous ces personnages. Je pense que l'auteur aurait pu écrire un peu plus sur ces derniers.

Venons-en à présent à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Pour l'histoire, on ne peut pas réellement dire qu'il s'agit d'une histoire mais plutôt d'un témoignage romancé. Je ne vais donc certainement pas me permettre de juger le côté témoignage, mais je vais essayer de dire ce que j'ai pensé du côté romancé. Vous avez déjà eu un petit aperçu précédemment, je pense que vous l'aurez compris. Au tout début du livre, ce qui m'a dérangé, c'est le côté naïf et irréaliste de certains points. Comme notamment le fait que la tante emmené son neveu comme ça, dans une zone ultra dangereuse et en guerre surtout. Comme si ce pauvre adolescent, ne pouvait pas rester tout seul à Paris. Cela continu lorsqu'il doit avoir un visa, par un énorme miracle, ils arrivent à en obtenir un en même pas quelques heures ; alors que l'on sait tous que cela prend des semaines. En ce qui concerne le reste de l'histoire, j'ai plutôt apprécié car cela fait comprendre que les peuples vivant cette guerre ne sont pas tous méchant et n'y sont pas tous pour quelque chose. Bien au contraire, il faut arrêter de les mettre tous dans le même sac. Je pense que c'est le message principal de ce livre. J'ai adoré notamment pour cela.

Mon avis. J'aime l'idée de témoignage romancé et le message que l'on nous propose. Toutefois, je n'ai pas accroché aux personnages et au côté romancé de l'histoire. C'est dommage car je pense que cela avait un énorme potentiel. Je recommande tout de même de le lire, notamment pour le message que nous propose l'auteur..
 
❧ NOTATION :

Paris-Bagdad, de Olivier Ravanello chez Le livre de poche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire