dimanche 14 janvier 2018

Bloc 11, de Piero Degli Antoni chez Archipel

Bloc 11, de Piero Degli Antoni chez Archipel

 Titre : Bloc 11
 Auteurs :Piero Degli Antoni
 Editeur : Archipel
 Collection :Archipoche
 Date de sortie :Septembre 2016
 Genre :Drame, Historique
 Nb de pages :269 pages
 Prix : 6€80
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« 1944, Auschwitz : le commandant du camp organise un jeu sadique et démoniaque avec dix déportés : il leur donne une nuit pour désigner lequel d'entre eux devra mourir le lendemain. Pourquoi ? Trois prisonniers se sont évadés, et ceux qui restent doivent payer. Quelle sera leur réponse face à cette cruauté poussée à l'extrême ? »
 
 MON AVIS :

J'ai reçu ce livre il y a un petit moment désormais. Toutefois, j'avais décidé de faire une petite pause concernant mes lectures parlant de la Seconde Guerre Mondiale car j'ai tendance à en lire pas mal. Il me fallait donc une pause entre ma dernière lecture sur le sujet et celle-ci. Cela fut nécessaire et m'aida surtout à apprécier un peu plus une lecture sur le même-sujet. Je dois dire que ma lecture fut agréable mais que certains points m'ont tout de même un petit peu dérangé. Je tiens à remercier les éditions Archipel pour cet envoi.

Résumons un peu. 1944, Auschwitz : le commandant du camp organise un jeu sadique et démoniaque avec dix déportés : il leur donne une nuit pour désigner lequel d'entre eux devra mourir le lendemain. Pourquoi ? Trois prisonniers se sont évadés, et ceux qui restent doivent payer. Quelle sera leur réponse face à cette cruauté poussée à l'extrême ?

Parlons dans un premier temps des personnages. Ici, nous n'avons pas un personnage principal mais un groupe de personnages principaux. En effet, comme nous l'indique nous nous retrouvons avec un huis-clos où se retrouve dix déportés. Même si l'histoire commence avec Moshe et sa femme (dont on ne sait d'ailleurs pas le prénom au départ), ils ne sont pas vraiment les uniques personnages principaux puisque nous suivons également l'histoire des autres déportés. Je ne me suis pas vraiment attaché à un personnage en particulier mais plutôt au groupe. En effet je me demandais comment ils allaient s'en sortir et surtout les éléments de leur vie que l'on découvre au compte-goutte. Nous avons des caractères plus ou moins fort selon les personnages. Ce que j'ai beaucoup apprécié dans les descriptions de ces personnages, c'est que personne n'est tout blanc ou tout noir. Si l'on gratte la surface de chaque personnage, on découvre que chacun à ses raisons pour agir d'une certaine façon. L'auteur a réellement magné cela d'une main de maitre.

Venons-en à présent à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Je me dois de préciser que je ne suis d'habitude pas une grande fan des huis-clos (hormis chez Agatha Christie). Toutefois ce fut une assez belle surprise, je dois dire. En effet, nous nous retrouvons dans une atmosphère assez sombre et dure, celui des camps de concentrations de la Seconde Guerre Mondiale. Cette histoire est assez originale car l'on demande à des hommes de se mettre d'accord en huis-clos de choisir qui va mourir dès l'aube. On se rend compte que cela n'est pas si simple pour eux car ils prennent en compte les défauts, les qualités de chacun et que cela n'est pas anodin de dénoncer quelqu'un afin d'être fusillé au petit matin. Nous avons ce petit côté gênant du général qui transforme la chose en jeu. Les recherches de l'auteur se ressente fortement dans l'histoire car il intègre des données propres à Auschwitz, ainsi que le vocabulaire approprié dans les camps (notamment en allemand). L'auteur nous propose d'ailleurs les traductions à la fin du livre, afin que le lecteur ne parlant pas allemand puisse aussi comprendre. Cette intrigue est très prenante car l'on se demande jusqu'au bout ce que vont faire les prisonniers pour s'en sortir et s'ils déjoueront les tours du commandant. Avec cela, on se rend compte de la méchanceté volontaire de certaines personnes durant cette guerre. J'ai aimé suivre l'aventure et les difficultés des personnages qui nous apprend pas mal de chose sur cette époque. Toutefois un petit point m'a dérangé, dès le début de l'histoire nous sommes à une certaine époque sans informations complémentaires, puis soudain nous nous retrouvons en 1944. Je me suis retrouvée complétement perdue pendant un laps de temps. Il a donc fallu que je prenne le temps de me remettre dans l'histoire pour avancer.

Mon avis. Ce fut une lecture originale, avec un grand apprentissage sur le sujet des camps de concentration de la Seconde Guerre Mondiale, du manque d'humanité de la part de certains commandants. Toutefois, on peut voir que la volonté de vivre des êtres humains peut être plus forte que les jeux mentaux des hommes sur les autres. Je recommande vivement ce livre si vous aimez les huis-clos et les sujets sur cette guerre.
 
 NOTATION :

Bloc 11, de Piero Degli Antoni chez Archipel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire